07/04/2016 11:24
La République de Corée ne signera pas encore d'accord spécial sur l'envoi de travailleurs vietnamiens au titre du programme EPS pour l'année 2016, mais recevra 3.500 Vietnamiens au plus, selon le Département de gestion des travailleurs à l'étranger.
>>Politiques d'assistance pour les travailleurs vietnamiens en République de Corée

Le Vietnam essaie de diminuer le taux de Vietnamiens en séjour irrégulier en République de Corée à moins de 30%. Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

"Le fait que des Vietnamiens, une fois arrivés dans le pays d'accueil, ne travaillent pas et s'enfuient ou ne retournent pas au Vietnam après l’expiration de leur contrat ou de leur visa, reste un problème majeur", déclare Tông Hai Nam, chef adjoint de ce département.

Le taux de travailleurs envoyés dans le cadre du programme EPS (Programme de délivrance de permis de travail aux étrangers de la République de Corée) abandonnent leur poste est élevé : plus de 30%, alors que ceux des ressortissants d’autres pays est de moins de 20%, ce qui a conduit à un arrêt de ce programme. En revanche, la République de Corée a signé un protocole d’accord - un MOU (memorandum of understanding) pour l’envoi de 3.500 Vietnamiens.

La République de Corée signera un nouvel accord relevant du programme EPS à la condition que le Vietnam fasse en sorte de ramener le taux précité à moins de 30%, celui-ci ayant été de 32% en 2015.

Pour changer cette situation, le Vietnam prend des mesures : le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales cherche à sensibiliser les candidats aux conséquences des infractions au droit du travail et de séjour en République de Corée, et envisage de refuser tout départ d’une localité dont des résidents partis travailler à l’étranger n’ont pas respecté la législation du pays d’accueil.

Mai Quynh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.