27/07/2021 12:10
La République de Corée a annoncé mardi 27 juillet avoir entamé des pourparlers avec l'ASEAN pour mettre à jour leur accord de libre-échange et abaisser davantage les barrières commerciales, alors que le pays cherche à étendre sa présence en Asie du Sud-Est.
>>La République de Corée promeut une coopération subtantielle avec l'ASEAN
>>L’ASEAN et la République de Corée dialoguent sur l’environnement et le climat
>>Le Forum des jeunes République de Corée - ASEAN à Busan

Des responsables des deux parties ont tenu une réunion virtuelle pour discuter des moyens d'étendre les relations économiques bilatérales, selon le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie.

La 4e économie d'Asie et l'ASEAN ont mis en place leur accord de libre-échange en 2007. L'ASEAN est actuellement le deuxième partenaire commercial de la République de Corée, avec des échanges de 143,8 milliards d’USD en 2020, soit plus du double des 61,8 milliards d’USD enregistrés en 2006.

La République de Corée et l'ASEAN ont convenu d'abaisser davantage les barrières commerciales en 2016, mais les pourparlers connexes ont été retardés car ils ont décidé de se concentrer sur la conclusion du Partenariat économique régional global (RCEP) qui couvre l'ASEAN et des partenaires de dialogue – la République de Corée, la Chine, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

La dernière décision s'inscrit dans le cadre des efforts de la République de Corée pour diversifier son portefeuille commercial et faire face au protectionnisme croissant dans le monde. Le pays dépend actuellement de la Chine et des États-Unis pour environ 40% de ses exportations.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.