19/05/2019 15:28
L'Agence sud-coréenne de coopération internationale a annoncé qu'elle doublera l'aide publique au développement à six pays de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) d'ici 2023.
>>AMM-50 : le Japon et la R. de Corée soutiennent les initiatives de sécurité du Vietnam
>>Séoul invité à soutenir les efforts de paix de l'ASEAN en Mer Orientale

Le pont de Vam Công, qui relie la province de Dông Thap et la ville de Cân Tho au Vietnam, a été financé par l'APD de la République de Corée.
Photo: VNA/CVN

L'Agence sud-coréenne de coopération internationale (KOICA) augmentera son aide publique au développement (APD) au Laos, au Myanmar, au Vietnam, au Cambodge, à l'Indonésie et aux Philippines. Ainsi, un fond total de 180,4 milliards de wons (151 millions de dollars) sera accordé à ces pays d'ici 2023, contre 87 milliards de wons cette année.

Selon l’agence de presse Yonhap, ce plan est conforme à la "Nouvelle politique du Sud" de la République de Corée, ainsi qu’à la vision de KOICA concernant la mise en œuvre de ses programmes d’APD dans cette région, lesquels visent à soutenir l'éducation, le développement urbain et rural, les technologies de l'information et de la communication et les transports.

La présidente de KOICA, Lee Mi-kyung, et d'autres officiels ont organisé une cérémonie à Huê au Vietnam pour annoncer la vision de l'agence pour la région.

"KOICA contribuera à la réalisation des Objectifs de développement durable dans les pays de l'Asean. Chaque année, elle augmentera son APD dans ces pays de 20% et collaborera avec des partenaires internes et externes pour promouvoir l'intégration et l'efficacité de son APD", a indiqué le représentant de KOICA dans son énoncé de vision.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.