08/02/2019 18:14
>>Washington détaille ses attentes avant le sommet Trump - Kim
>>La paix dans la péninsule coréenne dynamisera l'économie de la R. de Corée

Le gouvernement sud-coréen a annoncé jeudi 7 février qu'il dépenserait 13.200 milliards de wons (environ 12 milliards de dollars) dans les zones frontalières avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour la prochaine décennie. Cet investissement, dont 5.400 milliards de wons (4,8 milliards de dollars) venant du gouvernement central, 2.200 milliards de wons (2 milliards de dollars) des gouvernements locaux et 5.600 milliards de wons (5 milliards de dollars) du secteur privé, sera consacré à 225 projets dans les zones frontalières intercoréennes d'ici 2030. Les projets visent à jeter les bases pour la coopération et les échanges intercoréens ainsi que pour un développement régional équilibré, à stimuler le tourisme écologique et pacifique dans les zones frontalières, ou encore à améliorer les infrastructures sociales, selon le ministère sud-coréen de l'Intérieur et de la Sécurité. Le développement des zones frontalières a été restreint jusqu'ici pour des raisons de sécurité militaire. Au cours des huit dernières années, jusqu'en 2018, un total de 2.800 milliards de wons (2,5 milliards de dollars) a été investi dans le développement de projets touristiques, la construction de parcs industriels et le développement d'infrastructures de transport. L'augmentation des investissements pour la prochaine décennie reflète l'évolution des situations nationale et internationale, notamment l'amélioration des relations intercoréennes et la nécessité d'un développement régional équilibré, a déclaré le ministère.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc

Une année de succès pour Saigontourist 2018 a été une année pleine de réussite pour le voyagiste Saigontourist, avant tout grâce à ses nombreux programmes dont les résultats ont été au-delà des espérances.