18/02/2018 15:15
>>JO-2018 : les Nord-Coréens accueillis en dansant au village olympique
>>Pyongyang appelle à une amélioration des relations inter-coréennes
>>Moon Jae-in souligne l'importance de poursuivre le dialogue intercoréen après les JO

La Chine souhaite que les pourparlers de paix reprennent afin de résoudre la question urgente du nucléaire dans la péninsule coréenne, a déclaré samedi 17 février l'ancienne vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Fu Ying, lors de la Conférence de sécurité de Munich (MSC). "Des solutions devraient être négociées pour répondre aux préoccupations de sécurité de toutes les parties", a indiqué Mme Fu, qui est actuellement présidente de la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée populaire nationale (APN), l'organe législatif suprême de la Chine. Le grave manque de confiance entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) empêche l'application d'accords bilatéraux ou multilatéraux et enferme la péninsule dans un cercle vicieux d'escalade des tensions, a-t-elle souligné. La Chine soutient la dénuclérisation de la péninsule coréenne et admet que les sanctions sont nécessaires, a-t-elle déclaré, rappelant que son pays avait pleinement respecté les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU concernant les sanctions contre la RPDC. "La Chine espère aussi que les pourparlers de paix reprendront", a-t-elle souligné. Mme Fu a fait observer qu'une bonne opportunité avait récemment émergé, la Corée du Sud et la RPDC ayant profité des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang pour se tendre la main. Elle a souhaité que les États-Unis saisissent cette opportunité de reprendre les pourparlers afin de ramener la paix dans la région.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.