18/05/2016 15:17
Le porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme Rupert Colville a récemment utilisé des termes inexacts et biaisés en fonction des informations erronées sur les rassemblements début mai à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville.
Ces regroupements ont été commis sous prétexte de "protection de l’environnement", exploitant le contexte d’un incident environnemental à l’origine de l’afflux anormal de poissons morts sur les côtes du Centre du pays.

Les préoccupations de Colville sur "l’accroissement du niveau de violence perpétrée contre les manifestants vietnamiens exprimant leur colère sur la mort massive mystérieuse es de poissons le long de la côte centrale du pays", et le fait que "certains femmes et des enfants figuraient parmi les personnes arrêtées et blessées», sont infondées et totalement erronées.

Des rassemblements récents, sous prétexte de "protection de l’environnement", exploite le contexte d’un incident environnemental à l’origine de l’afflux anormal de poissons morts sur les côtes du Centre du pays.  Photo : VNA/CVN

Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques stipule que les droits et les libertés des personnes doivent être exercées dans le cadre de la loi, sans affecter la sécurité, l’ordre public, les normes morales, la santé publique et les droits et intérêts des autres individus.

En tant que membre responsable de la communauté internationale, le Vietnam a toujours respecté les conventions internationales sur les droits de l’homme et dans le même temps adopté des mesures conformes à ses lois et à d’autres normes internationales pour assurer la sécurité et la sécurité pour son peuple, en particulier les personnes âgées, les femmes et les enfants. Seuls les contrevenants sont punis.

Il est clair que, lors des rassemblements récents au nom de la "protection de l’environnement", des éléments hostiles, y compris ceux de l’organisation terroriste Viêt Tân, ont organisé ou fomenté des manifestations dans l’intention de provoquer des troubles et émeutes pour renverser le régime.

Conspirant avec des forces hostiles dans et hors du pays, ils ont incité les gens, y compris les jeunes et les sujets aux antécédents judiciaires et de police peu reluisants, de se rassembler dans les lieux publics. Ils ont même mis en place des équipes de soutien pour distribuer de l’eau, du pain et de l’argent aux participants, et utilisé les réseaux sociaux pour enflammer les actes contre ceux qui sont chargés du maintien de l’ordre.

Soutien aux pêcheurs et aquaculteurs

Il n’est pas difficile de reconnaître l’intention réelle des éléments hostiles, étant donné qu’un événement politique d’importance majeure pour le peuple vietnamien approche – les élections des députés de l’Assemblée nationale de la 14e législature et membres des conseils populaires de tous les échelons durant lesquelles les gens manifestent leur volonté et leurs aspirations, exercent leurs droits de l’homme et du citoyen.

Les forces compétentes ont interpellé deux personnes qui ont obtenu de l’argent de Viêt Tân pour collecter et diffuser des documents et photos fallacieux incitant les gens à manifester contre l’État.

Les mesures dernièrement prises par l’État vietnamien sont destinées à préserver la stabilité socio-politique et protéger les vies. Les transgressions de la loi qui menacent les intérêts communs de la communauté et les intérêts fondamentaux du pays doivent être punies conformément à la loi, comme c’est le cas dans tout pays souverain. Il n’y a pas de raison que Rupert Colville ne le comprend pas.

Lorsque Colville a demandé aux autorités vietnamiennes de "veiller à ce que toutes les personnes négativement affectées, dans ce cas les pêcheurs, ont accès à des recours efficaces", il semble qu’il a ignoré les informations actualisées sur la situation du Vietnam, ou les a laissé intentionnellement de côté.

Est-il probable que Colville n’était pas au courant ou qu’il a délibérément fermé les yeux sur les mesures mises en œuvre par le gouvernement vietnamien, les ministères, les organismes et les localités pour résoudre cet incident environnemental, rétablir la production et stabiliser la vie des victimes?

Les pêcheurs et aquaculteurs touchés se sont vu accorder riz, argent et prêts à faible taux d’intérêt avec les paiements rééchelonnés. Les points de vente de poissons sains ont été également mis en place dans les localités, stabilisant ainsi le marché de produits aquatiques et encourageant les pêcheurs à reprendre le large.

Sous la direction étroite et énergique du gouvernement, les autorités ainsi que des scientifiques vietnamiens et étrangers s’efforcent de faire toute la lumière, et l’État vietnamien a réitéré à maintes reprises qu’il ne pardonnera pas des personnes ou des organisations si elles violent la loi et provoquent cet incident environnemental.

Les faits sont clairs, mais les déclarations de Colville sur les droits de l’homme au Vietnam s’avèrent tendancieuses et fourbes.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.