07/01/2020 22:06
>>Le RCEP devra être une priorité de la présidence vietnamienne de l’ASEAN
>>La République de Corée et l'ASEAN cherchent à promouvoir le libre-échange et la paix régionale

La République de Corée fera de son mieux pour contribuer à l'achèvement de l'accord de partenariat économique global régional (RCEP) avant la fin de 2020 en établissant des relations plus étroites avec l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Cette information a été faite mardi 7 janvier par le ministre sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie, Yeo Han-koo. Selon le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, le RCEP aidera ses pays participant à surmonter l'instabilité mondiale et l'augmentation du protectionnisme commercial. L'ASEAN et ses partenaires de dialogue (la République de Corée, la Chine, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande) sont parvenus à un accord pour conclure les négociations du RCEP en novembre 2019, avec l'objectif de signer cet accord en 2020. Le RCEP est un projet d’accord de libre-échange entre les dix États membres de l’ASEAN et six partenaires : la Chine, le Japon, l’Inde, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les négociations sur le RCEP ont commencé en novembre 2012 et la signature était prévue avant 2015, mais le délai a été reporté plusieurs fois. Cet accord couvrira une zone de libre-échange d'environ 3,5 milliards d’habitants et représentant 30% du PIB mondial.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains