25/09/2018 10:10
La conférence internationale "Acteurs, déchets, secteur informel et métropolisation dans les pays émergents" a lieu du 24 au 27 septembre à l’Université d’architecture de Hanoï. Une occasion pour connaître les études sur les déchets dans les métropoles émergentes, aux yeux des architectes, paysagistes et des planificateurs.

>>Pour une énergie renouvelable disponible dans chaque foyer
>>Un projet pour le traitement des déchets à Hanoï
 

Conférence "Acteurs, déchets, secteur informel et métropolisation dans les pays émergents", du 24 au 27 septembre à Hanoï.


Les déchets sont une des questions d’actualité au Vietnam. Dans sa capitale, le volume d’ordures augmente en moyenne de 15% par an et compte plus de 6.000 tonnes de détritus par jour. À Hô Chi Minh-Ville, plus de 7.000 tonnes de déchets par jour sont jetés. Cette ville a besoin d’investir 235 milliards de dôngs par an pour leur traitement. Les études sur les déchets des architectes, paysagistes et des planificateurs, s’inscrivent dans le cadre du projet JEAI Recycurbs Viet, réalisé par les enseignants de l’Université d’architecture de Hanoï (UAH) ainsi que les experts de l’Institut français de recherche pour le développement (IRD). Ce projet est soutenu par l’ambassade de France au Vietnam ainsi que l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).  

Dans le cadre dudit projet, l’UAH en collaboration avec l’IRD, organise du 24 au 27 septembre une conférence internationale  intitulée "Acteurs, déchets, secteur informel et métropolisation dans les pays émergents". "L’objectif de cet événement est de partager les résultats des études sur la collecte et le recyclage formels et informels des déchets dans les métropoles émergentes à Mumbai (Inde), à Surabaya (Indonésie), en Égypte et notamment à Hanoï (Vietnam)", a fait savoir Lê Quân, recteur de l’UAH.

Vers l’amélioration de la collecte
et du recyclage des déchets

 

Photo de famille des participants à la conférence sur les déchets et la métropolisation dans les pays émergents.


Lê Quân a souligné que les conférenciers comprenaient des chercheurs, enseignants et des responsables locaux. "Cette approche multidisciplinaire impliquant tous les acteurs de la collecte et du recyclage des déchets sera très efficace. J'espère que les résultats des études contribueront à l'amélioration des activités de collecte et de recyclage des déchets et à les minimiser à Hanoï", a-t-il dit.

En septembre 2017, l’UAH a organisé une conférence internationale intitulée "De nouvelles formes d’augmentation de la densité urbaine en Asie d’un point de vue interdisciplinaire: les questions d’accès aux ressources". Suite au succès de cette conférence, l’UAH en partenariat avec l’IRD, continue d’organiser la conférence du 24 au 27 septembre sur les déchets dans les métropoles émergentes.

Les cités urbaines se développent fortement en Asie et le Vietnam ne fait pas exception. L’urbanisation apporte des côtés positifs mais aussi son lot de côtés négatifs. "À la conférence de novembre 2017, nous avons discuté des études concernant les solutions aidant les citadins à avoir accès au service, à l’emploi et au logement. Aujourd’hui, lors de cette conférence, nous abordons une autre question à laquelle les citadins de Hanoï font face, il s’agit de la question des ordures", a informé Lê Quân.   

Texte et photos: Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.