01/05/2018 16:05
La province de Lâm Dông, dans les hauts plateaux du Centre, a approuvé un plan visant à préserver et promouvoir l'"Espace culturel des gongs", reconnu en 2005 par l'UNESCO patrimoine immatériel de l'Humanité.
>>Pour que les gongs continuent de résonner
>>Les gongs, l’âme du Tây Nguyên
>>À Vân Hoà, les gongs retrouvent leur lustre d’antan

Un spectacle des gongs de l'ethnie minoritaire Jrai dans la province de Lai Châu (Nord). Photo: Thanh Hà/VNA/CVN

Le plan vise à restaurer progressivement l'espace culturel des gongs ainsi que les modes de vie traditionnels des minorités ethniques de la province, afin à la fois de sauvegarder leur identité culturelle et de stimuler le tourisme.

Il a  également comme objectif de former une nouvelle génération de jeunes instrumentistes capables de maintenir et transmettre cette culture des gongs.

Ce plan fait partie de l'engagement du Vietnam envers l'UNESCO de sauvegarder ce patrimoine. L'"Espace culturel des gongs" concerne 17 groupes ethniques de cinq provinces des hauts plateaux du Centre, à savoir Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nông et Lâm Dông.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Le sala centenaire de la pagode Chot Le Centre d’études et de méditation bouddhiste khmer de la pagode Chot, aussi appelé sala, fait partie du patrimoine culturel régional. Retour sur son histoire particulière.