17/07/2018 18:34
Ces dernières années, le nombre de piscines dans la province de Hai Duong (Nord) a considérablement augmenté, notamment en zone rurale.
>>La noyade: le danger qui guette les enfants en été
>>Activités estivales de choix pour les enfants

Vue générale de la piscine publique de la commune de Thanh Hai, district de Thanh Hà, province de Hai Duong.
Photo: Manh Minh/VNA/CVN

En plus de contribuer à la création de nouveaux espaces réceptifs pour les enfants en été, les piscines permettent aux enfants de suivre des cours de natation. Rappelons qu’au Vietnam, plus de 2.700 enfants meurent chaque année de noyade!

Depuis début juillet, chaque jour à 16h, enfants et habitants de différents âges se précipitent à la piscine publique de la commune de Thanh Hai (district de Thanh Hà, province de Hai Duong). "Cette piscine est une aire de jeux  qui permet aux enfants de s’écarter des écrans devant lesquels ils sont rivés une grande partie de la journée pendant les vacances scolaires", a déclaré Pham Van Phiên, un habitant de la commune de Thanh Hai.

À noter que pour économiser des fonds, on a réaménagé un étang pour en faire une piscine. Les travaux ont été achevés fin 2017, pour un coût de plus de 600 millions de dôngs, dont 200 millions de dôngs tirés des caisses de la commune de Thanh Hai, le reste provenant de la province de Hai Duong et du district de Thanh Hà.

Cette piscine de 2.000m² fait de 1m à 1,4m de profondeur. Elle ne répond pas seulement aux besoins des habitants de Thanh Hai, mais aussi de ceux des communes voisines comme An Luong et Tân An.

"Chaque jour, la piscine accueille en moyenne de 100 à 150 enfants", a informé Nguyen Thi Chinh, une fonctionnaire de la commune de Thanh Hai.

Ces derniers temps, la province de Hai Duong a construit de nombreuses piscines dans différentes localités. Le district de Binh Giang en compte 4 à lui seul, dont 2 dans la commune de Thai Hoc. Selon un projet pour la période 2016-2020, cette province a comme ambition que chaque commune, quartier ou chef-lieu possède au moins une piscine. Des cours de natation y seront organisés pour prévenir ce fléau qu’est la noyade.

Pour atteindre cet objectif, la province soutiendra à hauteur de 300 millions de dôngs chaque projet de piscine, et couvrira une partie des salaires des instructeurs de natation.

Des piscines privées modernes

Cours de natation dans la piscine publique de la commune de Thanh Hai.
Photo: Manh Minh/VNA/CVN

À côté de ces piscines publiques, des piscines privées dotées d’équipements modernes ont élargi le choix des habitants locaux. En seulement 5 ans (2013-2018), une dizaine de piscines privées ont été construites dans le district de Binh Giang. En avril dernier, la zone de divertissement "Monde vert", de Hoang Dinh Hung, a mis en service 3 piscines, avec un investissement total de 3 milliards de dôngs. Chaque jour, elles attirent environ 150 enfants de la commune de Binh Xuyên et des environs.

Dans la ville de Chi Linh, il n'y avait que 3 piscines en 2013 -à l'école primaire de Pha Lai, à la compagnie d'électricité Pha Lai et la piscine privée Vu Thu-; elles sont maintenant au nombre de 6. Modernes, elles possèdent une infirmerie et des instructeurs de natation.

"Grâce à la construction de piscines publiques et privées en zone rurale, le taux d’enfants sachant nager a rapidement augmenté ces dernières années", s’est félicité Nguyên Tiên Dung, directeur adjoint du Centre culturel du district de Binh Giang. En 2013, 90% des enfants du primaire et du secondaire ne savaient pas nager. Actuellement, on estime que 45% savent nager, a-t-il ajouté.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.