07/04/2020 21:23
Voici les principales étapes depuis que l'Organisation mondiale de la santé a annoncé le 8 janvier qu'un nouveau coronavirus pouvait être à l'origine d'une épidémie inconnue apparue en Chine, qui a fait depuis plus de 70.000 morts dans le monde.
>>Appellation de l'Afrique de l'Ouest à respecter les consignes pour vaincre le COVID-19
>>La Malaisie, les Philippines et l'Indonésie enregistrent davantage de cas de COVID-19 et de décès

Des personnels médicaux s'occupent de patients contaminés par le COVID-19 dans un hôpital de Wuhan, le 24 février dans la province chinoise du Hubei.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le 8 janvier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique qu'un nouveau coronavirus peut être à l'origine d'une épidémie de pneumonie d'origine inconnue apparue en décembre dans la ville chinoise de Wuhan.

Le 11 janvier, premier mort en Chine. De premières contaminations hors de ce pays sont annoncées courant janvier.

Hubei confiné 

Le 24 janvier, premiers cas européens, en France.

Après Wuhan, presque toute la province de Hubei (Centre) est confinée le 25 janvier.

Urgence internationale

Le 28 janvier, deux premières transmissions directes hors de Chine sont confirmées (Japon et Allemagne).

Plusieurs pays rapatrient leurs ressortissants de Chine.

Le 30 janvier, l'OMS, critiquée pour ses atermoiements, déclare l'urgence internationale, sans estimer nécessaire de limiter voyages et échanges avec la Chine.

Premier morts hors de Chine et d'Asie 

Le 2 février, premier décès hors de Chine, aux Philippines (un Chinois originaire de Wuhan).

Le 7 février, l'OMS prévient que le monde fait face à un manque chronique d'équipements de protection.

Le 14 février, un Chinois décède en France, premier mort hors d'Asie.

Le 19 février, alors que le bilan dépasse les 2.000 morts, l'OMS met en garde contre toute mesure disproportionnée.

Annulations en série 

Plusieurs grandes entreprises mondiales redoutent un impact brutal sur leur activité et leurs résultats.

Annulations en cascade de salons internationaux, compétitions sportives et festivités. Suspension des vols vers la Chine.

Davantage de cas hors de Chine 

Les contaminations s'accélèrent en Italie, République de Corée et Iran.

Le 25 février, l'OMS évoque un risque de pandémie. Le lendemain, le nombre de nouveaux cas dans le monde dépasse ceux en Chine.

Italie confinée 

Début mars, l'OMS appelle à se doter d'appareils d'assistance respiratoire.

L'OCDE prévoit un freinage brutal de l'économie.

Le 6 mars, plus de 100.000 cas dans le monde.

Le 8 mars, confinement dans le nord de l'Italie, rapidement étendu à tout le pays.

Le 9 mars, un krach pétrolier fait plonger les Bourses mondiales.

Pandémie 

Le 11 mars, l'OMS qualifie le COVID-19 de "pandémie".

Les frontières américaines se ferment progressivement à une trentaine de pays.

Gouvernements et banques centrales annoncent des mesures massives pour soutenir l'économie.

L'Europe épicentre 

Le 13 mars, l'OMS indique que l'Europe est désormais l'"épicentre" de la pandémie.

Confinement obligatoire en Espagne le 14 mars, en France le 17 mars.

D'autres pays européens conseillent d'abord de "rester à la maison" et limiter les contacts.

Avions au sol, frontières fermées

Les compagnies aériennes réduisent drastiquement leurs vols.

De nombreux pays ferment leurs frontières.

Le 18 mars, plus de 200.000 cas sont recensés.

L'Italie durement touchée 

Le 19 mars, l'Italie devient le pays totalisant le plus de décès.

Les annonces de confinements nationaux ou locaux se multiplient.

Le 23 mars, le FMI met en garde contre une récession pire qu'après la crise financière de 2008.

Des milliards de confinés 

Le 24 mars, les Jeux olympiques de Tokyo sont reportés.

L'OMS prévient que les États-Unis, où les contaminations explosent, pourraient bientôt devenir l'épicentre de l'épidémie.

Le 25, l'ONU avertit que l'expansion de la pandémie "menace l'humanité toute entière".

Le Sénat américain approuve un plan de 2.000 milliards d'USD de soutien à l'économie.

Plus de 3 milliards de personnes sont appelées à se confiner dans le monde, au lieu d'un milliard deux jours plus tôt.

Wuhan sort de l'isolement 

Le 28 mars, au moment où Wuhan commence à sortir de l'isolement, l'Italie dépasse les 10.000 morts, rejointe par l'Espagne cinq jours plus tard.

Jeudi 2 avril, la barre symbolique d'un million de cas officiellement recensés est franchie dans le monde, alors que la moitié de l'humanité est désormais confinée.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Délivrance de l’e-visa aux citoyens de 80 pays Le gouvernement vietnamien a promulgué la Résolution N°79 modifiant la liste des pays dont les citoyens sont admissibles à une demande du visa électronique et celle des points de passage aux frontières autorisant l’application de ce type de visa.