08/09/2016 16:28
Le président français François Hollande a remis, le 6 septembre à Hô Chi Minh-Ville, l’insigne de Chevalier de la Légion d’honneur à la Professeure en sciences Lê Kim Ngoc, une Vietnamienne résidant en France. La cérémonie s’est déroulée dans le cadre de sa visite au Vietnam du 5 au 7 septembre.
>>Un village d’enfants SOS à Thua Thiên-Huê
>>L’Ordre de l’amitié pour un couple de Professeurs en sciences

François Hollande (centre) avec le couple scientifique Jean et Kim Trân Thanh Vân, lors de la cérémonie de remise de l’insigne de Chevalier de la Légion d’honneur, le 6 septembre à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Ngoc Anh/CVN

D’après le président français François Hollande, Lê Kim Ngoc est une biologiste de renommée mondiale mais est bien plus que cela. «Vous êtes un esprit brillant et un cœur d’or. Vous êtes de celles à qui l’intelligence confère une éternelle jeunesse. C’est dans la science que vous avez toujours puisé votre énergie aussi tranquille qu’indomptable», a-t-il souligné dans le cadre de la cérémonie. 

Originaire de la province de Vinh Long, dans le delta du Mékong, Lê Kim Ngoc a passé sa scolarité à Saigon (Hô Chi Minh-Ville actuellement). Après le bac en 1953, elle a obtenu une bourse pour des études universitaires à la Sorbonne, spécialisation sciences naturelles. Diplômée avec Mention bien, la jeune Vietnamienne a poursuivi un doctorat au CNRS. Et de consacrer depuis toute sa vie aux sciences et biotechnologies.

Lê Kim Ngoc est bien connue pour ses travaux, dont notamment le «Thin Cell Layer – TCL», une découverte importante qui a ouvert une révolution dans le domaine de la biologie végétale, dans la décennie 1970. À maintes reprises, la presse française a honoré la savante vietnamienne et sa création inédite. Elle est l’auteure d’une centaine de travaux scientifiques publiés dans des revues et journaux comme Le Monde, Paris Match, Sciences et Avenir, Nature (Grande-Bretagne). Sans oublier diverses publications de grandes Maisons d’éditions comme Springger-Verlag, Kluwer Academic Publishes, Plenum Press, Encyclopedia Universalis, Hachette, Gamillard, Scientific Americain…

Ainsi, «la liste de vos accomplissements scientifiques au cours de votre carrière de chercheuse au CNRS est immense. Votre époux, pourtant un scientifique de renom, dit lui-même que vous avez eu 100 fois plus de publications que lui», a insisté François Hollande. Et de poursuivre : «Votre souci de créer du lien, de partager les idées vous a conduit à créer toujours avec votre époux les colloques scientifiques +Rencontres de Moriond+, +Rencontres de Blois+ et +Rencontres du Vietnam+, puis la fondation du Centre international des sciences et de l'éducation interdisciplinaires (ICISE) de la ville de Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre)».

Biologiste au grand cœur

Cette professeure et docteure en biologie de renommée mondiale est également connue pour être une scientifique au cœur d’or avec la fondation en 1970 de l’ONG «Aide à l’enfance du Vietnam», dont la mission est de contribuer à la réalisation de projets pour les enfants vietnamiens, au Vietnam, en France et dans d’autres pays.

Lê Kim Ngoc (droite) à côté de deux orphelins dans le Village d'enfants SOS de Dà Lat (hauts plateaux du Centre). Photo : Thanh Tuê/VNA/CVN

«Notre association n’étant pas une organisation gouvernementale, nous devons chercher des fonds par nos propres moyens pour pouvoir venir en aide aux enfants déshérités au Vietnam. Nous y mettons tout notre cœur et notre sincérité», a-t-elle partagé, avant d’insister : «L’argent et la gloire, tout comme les nuages et la fumée, s’évanouissent d’une minute à l’autre alors que l’amour et l’humanité sont des valeurs éternelles».

«Le monde a besoin de leçons comme celle de votre vie. À l’heure où le repli et la peur font gronder partout l’orage de la haine et de la division, nous devons nous souvenir que c’est dans le don aux autres que les hommes, les femmes et les nations se grandissent », a réagi le président français.

Et il conclure : «Je suis très heureux de vous remettre en présence de votre famille et de vos proches, sur cette terre qui vous a vu naître, les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur».

Son époux, le professeur en physique Trân Thanh Vân, a également été inscrit en 1999 à l’Ordre national de la Légion d'honneur.

Câm Sa/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.