06/02/2020 10:53
Suivi de l’état de santé des salariés, notamment des travailleurs étrangers en provenance des zones contaminées par le nouveau coronavirus, identifier les équipages débarqués dans les ports vietnamiens…. Telles sont, entre autres, les dispositions mises en place dans plusieurs zones industrielles et ports au Vietnam pour contrer l’épidémie de coronavirus.
>>Cinq tonnes de désinfectant fournies pour aider à combattre le coronavirus
>>Le Vietnam fait de son mieux pour lutter contre le coronavirus
>>Le PM demande d'atténuer l'impact économique du coronavirus

La mise en quarantaine au complexe sidérurgique de Hoà Phat Dung Quât.
Photo : VOV/CVN

Le complexe sidérurgique de Hoà Phat Dung Quât emploie dix mille salariés, dont 500 étrangers. Les 227 salariés ayant passé les vacances de Têt en Chine ont été mis en quarantaine, a annoncé Hô Minh Nên, directeur du centre de Contrôle de maladies de la province de Quang Ngai.

"Nous avons demandé aux médecins des entreprises d’informer les salariés sur les premiers symptômes de l’infection, de leur expliquer les mesures à prendre pour prévenir l’infection et le comportement à adopter en cas de contamination", a-t-il dit.

Au parc économique de Dung Quât où les huit ports accueillent des milliers de personnes par jour, les services sanitaires ont intensifié les mesures de contrôle pour réduire les risques de propagation par voie maritime.

Des mesures de même nature ont été prises au port de Quy Nhon, situé dans la province de Binh Dinh, qui accueille de nombreux cargos en provenance des zones contaminées. Les gardes-frontières et les responsables du port distribuent des masques de protection aux ouvriers et renforcent des mesures d’hygiène à l’égard des personnes et des bateaux venant des zones à risque.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains