22/09/2015 14:37
Chercheurs et témoins de la Révolution d’Août 1945 se sont réunis le 22 septembre à Hanoi pour un colloque sur le rôle qu’a joué la presse révolutionnaire durant cette période marquante de l’histoire du Vietnam.

>>Revue de la presse révolutionnaire à la veille de la Révolution d’Août 1945
>>Expo sur la presse révolutionnaire vietnamienne (1925-1945)

Le Musée national de l’histoire du Vietnam, à Hanoi, a été le théâtre, le 22 septembre, d’un colloque sur le rôle de la presse révolutionnaire dans la victoire de la Révolution d’Août. Témoins de cette période significative de l’histoire du pays et chercheurs étaient présents. Notamment Lê Duc Vân, ancien responsable du journal Hôn Nuoc (L’âme nationale), et le Pr.-Dr. Pham Xanh, qui a été professeur durant une quarantaine d'années à l’École supérieure des sciences sociales et humaines, relevant de l’Université nationale de Hanoi.
 

Colloque sur l’influence de la presse dans la Révolution d’Août, le 22 septembre à Hanoi.


Rôle «important» de la presse dans la Révolution d’Août

Dans son discours, le Pr-Dr. Pham Xanh (né en 1943 dans la province de Quang Binh, Centre) a abordé deux thèmes. Les journaux «exemplaires» qui ont aidé à préparer la Révolution d’Août, notamment Co giai phóng (Le drapeau de libération) et Cuu quôc (Le salut national), ainsi que la bonne direction du Parti communiste vietnamien (PCV) durant cette période.
 

Pham Xanh a enseigné durant une quarantaine d'années à l’École supérieure des sciences sociales et humaines.

«La presse a joué un rôle important dans la Révolution d’Août, a-t-il affirmé. Nous n’oublierons jamais, entre autres, les contributions de Truong Chinh (1907-1988), né Dang Xuân Khu, secrétaire général du Parti communiste de l’Indochine à l’époque et rédacteur en chef de +Co giai phóng+ et +Cuu quôc+». Et d’ajouter : «Il avait prédit l’invasion japonaise de mars 1945 un an avant qu’elle ne se produise. Il est aussi l’auteur de plusieurs dissertations politiques pour propager l’idéal révolutionnaire».

Pham Xanh a expliqué qu’après l’établissement du gouvernement révolutionnaire dans l’ensemble du pays, une question s’est posée : «Comment légaliser la Révolution d’Août ?». Pour cela, trois choses ont été entreprises : l’organisation de la cérémonie de publication de la Déclaration d’indépendance, le 2 septembre 1945, sur la place Ba Dinh ; des premières élections générales dans l’ensemble du pays le 6 janvier 1946 (pour élire les membres de l’Assemblée nationale et du gouvernement) ; et l’adoption de la Constitution de la République démocratique du Vietnam.

Hôn Nuoc, vitrine des actions des jeunes de Hanoi
 

Lê Duc Vân (né en 1928 à Hanoi) était responsable du journal révolutionnaire

Lê Duc Vân a été responsable du journal "Hôn Nuoc" (L’âme nationale), publié entre décembre 1944 et août 1945.

Hôn Nuoc, l’outil de propagande des jeunes de Hanoi. Le média a existé durant neuf mois (de décembre 1944 à août 1945). Six numéros ont été publiés.  

«Nous avons dû déménager à cinq reprises pour échapper aux contrôles de l’administration française», a expliqué Lê Duc Vân. Et de souligner : «Nous étions cinq. J’étais responsable des contenus (l’équivalent de secrétaire de rédaction actuellement, ndlr). Lêu Van Hoan (surnommé Mai Luân), Nguyên Kim Chi (Chi Hiên), Nguyên Van Cung (Trân Thu) et Nguyên Hai Hùng étaient techniciens chargés de l’imprimerie». À l’époque, Lê Duc Van était encore jeune et n’écrivait pas d’éditoriaux. «Je collectais des articles sur la situation du pays, notamment les activités révolutionnaires et les contrôles opérés par les Français. J’écrivais des articles sur les activités des jeunes de Hanoi», a-t-il informé.    

Les premiers numéros de Hôn Nuoc comptaient deux pages. Le journal était tiré à quelque 200 exemplaires. Les articles étaient axés sur la politique du Viêt Minh (Front de l’indépendance du Vietnam) et sur les nombreuses activités révolutionnaires des jeunes de Hanoi. «Le plus difficile était de réussir à imprimer le journal en contournant le régime colonial français. +Hôn Nuoc+ a fortement contribué à réveiller la conscience révolutionnaire de toutes les couches de la population, notamment des jeunes de Hanoi», a conclu Lê Duc Vân.
 

Texte et photos : Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.