17/10/2017 10:22
La présidente de l'Assemblée nationale du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân, est arrivée lundi après-midi 16 octobre à Astana, débutant sa visite officielle de trois jours au Kazakhstan sur invitation du président du Sénat kazakh Kassym Zhomart Tokayev et du président de la Chambre basse, Nurlan Nigmatulin.
>>La présidente de l'AN vietnamienne commence sa visite officielle au Kazakhstan
>>Resserrer les liens Vietnam - Kazakhstan

La présidente de l'Assemblée nationale du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân (droite), lors de la cérémonie d'e réception à l'aéroport international Noursoultan Nazarbayev, le 16 octobre à Astana. Photo : Trong Duc/VNA/CVN

La présidente de l'Assemblée nationale (AN) du Vietnam, Nguyên Thi Kim Ngân,  a été accueillie à l'aéroport international Noursoultan Nazarbayev par l'ambassadrice du Vietnam au Kazakhstan, Doàn Thi Xuân Hiên, le vice-président du Majilis (Chambre basse) du Kazakhstan, Bojko Vladimir Karpovich, et le personnel de l'ambassade du Vietnam au Kazakstan.

La visite de Nguyên Thi Kim Ngân vise à poursuivre la consolidation des relations d’amitié et de coopération traditionnelle entre le Vietnam et le Kazakhstan, entre l'AN vietnamienne et le parlement du Kazakhstan en particulier. Il s'agit de la première visite officielle d'un président de l'AN vietnamienne dans ce pays.

Dès son arrivée, elle a rencontré le personnel de l’ambassade du Vietnam et des représentants de la diaspora. La dirigeante vietnamienne a appelé la communauté vietnamienne au Kazakhstan à jouer le rôle de passerelle dans la consolidation et l’intensification des relations d’amitié et de coopération de longue date entre les deux pays. 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.