30/03/2021 16:00
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a mis en garde lundi 29 mars contre "l'effet domino" de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID-19.
>>L'UE prête à bloquer les exportations d'AstraZeneca pour avoir sa "juste part"
>>La guerre des vaccins au coeur d'un sommet de l'UE, retards de livraisons aux pays pauvres
 
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Il y a un risque que la crise du COVID en déclenche un certain nombre d'autres, en particulier dans les pays en développement", a-t-elle déclaré lors d'une réunion de haut niveau sur l'architecture internationale de la dette et la liquidité.

Mme Von der Leyen a qualifié ces crises comme étant de la dette, de l'éducation et des inégalités croissantes, entre les pays mais aussi à l'intérieur de leurs frontières.

Elle a appelé à l'investissement et à l'action au niveau mondial pour les éviter, en invitant les pays à se concentrer sur deux volets parallèles de travail : la lutte contre la pandémie de COVID-19et la recherche d'une reprise économique écologique, avec les objectifs de développement durable au cœur.

Dans son discours vidéo pour la réunion, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé à un meilleur allégement de la dette et à un nouveau financement créatif pour les pays les plus pauvres.

"Les pays en développement ont besoin de liquidités supplémentaires pour répondre à la pandémie et pour investir dans la reprise", a-t-il estimé.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.