03/10/2020 15:59
Après des rafales d'une puissance inattendue dans la nuit de jeudi 1er octobre à vendredi 2 octobre, Alex, la première tempête de l'automne, jouait les prolongations vendredi soir 2 octobre en Nord-Bretagne où 30.000 personnes étaient encore privées d'électricité, tandis que pluies et orages sévissent aussi dans le Sud-Est.
>>Tempête en Bretagne avec de violentes rafales et précipitations en Méditerranée

Toit effondré d'une école à Vannes après le passage de la tempête Alex, le 2 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN

Deux départements bretons, le Finistère et les Côtes d'Armor, restaient placés en vigilance orange. Dans le Sud et l'Est, dix départements l'étaient restent pour orages ou pluie et inondation, et les Alpes-Maritimes étaient maintenues en vigilance rouge, en raison d'un risque d'inondation élevé.

Vendredi à 17h30, 33.000 foyers étaient toujours privés d'électricité, dont 30.000 en Bretagne (18.000 en Morbihan et 12.000 en Ille-et-Vilaine), a fait savoir Enedis dans un communiqué.

"Trois foyers sur quatre ont été réalimentés depuis ce matin (3 octobre)", s'est félicité le gestionnaire de réseau, soulignant "les moyens de grande ampleur" déployés pour rétablir l'électricité ainsi que la venue d'équipes de techniciens supplémentaires.

Vendredi matin 2 octobre, 100.000 foyers étaient privés d'électricité, en Bretagne principalement.

Le Morbihan, département le plus exposé aux assaut d'Alex dans la nuit de jeudi 1er à vendredi 2 octobre, avait d'abord été placé en vigilance rouge, passant en milieu de nuit au niveau orange, puis jaune à 06h00.

"Aucune victime ni blessé n'est à déplorer dans le Morbihan", a souligné la préfecture. Les pompiers du département avaient effectué en milieu de journée 428 interventions, selon la même source, "essentiellement pour des chutes d'arbres, des assèchements, des chutes d'objets, des fils électriques arrachés".

Des rafales à la puissance impressionnante avaient été enregistrées dans la nuit de jeudi 1er à vendredi 2 octrobre, accompagnées d'importantes précipitations : 186 km/h à Belle-Ile-en-Mer, 157 sur l'île de Groix. Météo-France a également relevé 129 km/h à Cholet (Maine-et-Loire) et 116 km/h à Rennes.

Comme annoncé par Météo-France, le vent s'est à nouveau renforcésur le Finistère avec des rafales de 100 à 120 km/h sur la moitié ouest du département" et des "pluies soutenues sur les Côtes d'Armor et le Finistère".

En prévision de cette première tempête d'automne, la préfecture du Morbihan avait notamment annoncé jeudi soir 1er octobre la "fermeture des établissements scolaires, d'enseignement supérieur et accueils de mineurs de l'ensemble du département" jusqu'à samedi 3 octobre, ainsi que l'interdiction des sentiers littoraux entre jeudi 1er octobre soir et samedi matin 3 octobre. 
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Îles et fêtes des villages de pêche La moitié du territoire vietnamien est bordée par la mer, le pays possède ainsi de nombreuses belles îles. L’idéal pour se retirer loin de l’animation effrénée des grandes villes.