21/03/2020 16:24
Le gouvernement polonais a déclaré l'état d'épidémie vendredi 20 mars mais prévoit toujours d'organiser le premier tour de son élection présidentielle le 10 mai comme prévu.

>>Après deux ans de froid, Macron veut faire de la Pologne un allié
>>Pologne : les populistes obtiennent un deuxième mandat de quatre ans
 

Le président Andrzej Duda dans sa campagne électorale.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a expliqué à Varsovie que déclarer l'état d'épidémie permettait à son gouvernement conservateur "de fermer les écoles jusqu'à Pâques", ajoutant que cela "ne signifie pas que nous reportons l'élection" présidentielle.

Comme d'autres pays européens, la Pologne a mis en place des mesures radicales pour combattre l'épidémie du nouveau coronavirus, dont la fermeture des écoles (initialement jusqu'au 25 mars seulement) et l'interdiction aux étrangers d'entrer sur son territoire. L'opposition a demandé au parti au gouvernement de reporter l'élection.

Quelque 70% des personnes interrogées souhaitent un report de l'élection dans le contexte actuel de pandémie, selon un sondage de l'agence indépendante Pollster publié vendredi 20 mars par le quotidien Rzeczpospolita.

Des sondages réalisés après le début de l'épidémie montrent que le président sortant Andrzej Duda est favori du scrutin et pourrait même l'emporter dès le premier tour. La Pologne, qui compte 38 millions d'habitants, avait recensé vendredi (20 mars) 411 cas de COVID-19, dont cinq décès.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.