18/11/2019 09:14
La police de Hong Kong a annoncé qu'elle envisageait l'utilisation de "balles réelles" face aux "armes létales" utilisées contre elle durant les affrontements autour d'un campus devenu ces dernières heures la principale base arrière de la contestation pro-démocratie.
>>Chine : nouvelles violences à Hong Kong
>>Hong Kong : la majorité des stations de métro fermée, nouvelle manifestation en vue
>>Hong Kong : violences après l'interdiction du port du masque, métros à l'arrêt

Des manifestants enflamment une barricade devant l'Université polytechnique de Hong Kong durant des affrontements avec la police, le 17 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après qu'un policier a été blessé dimanche 17 novembre par une flèche tirée par un manifestant autour de ce campus cerné par des barricades en flammes, la police a lancé dans la nuit son avertissement sur l'utilisation de "balles réelles", le premier de ce type depuis le début des protestations.

Depuis juin, l'ex-colonie britannique de 7,5 millions d'habitants est secouée par la pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, nourrie par la mainmise grandissante de Pékin et le recul des libertés, une contestation qui a atteint cette semaine de nouveaux sommets de violence.

Les médias officiels ont plusieurs fois averti que l'armée chinoise, stationnée dans la région semi-autonome, pourrait intervenir pour réprimer le mouvement. Le président Xi Jinping a adressé cette semaine sa mise en garde la plus claire à ce jour, affirmant que la contestation menaçait le principe "Un pays, deux systèmes" qui a présidé à la rétrocession.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Hô Chi Minh attire plus de 7,7 millions de touristes étrangers en onze mois Au cours des onze premiers mois de l’année, Hô Chi Minh-Ville a accueilli plus de 7,7 millions d’arrivées internationales, soit une hausse de 14,3% en variation annuelle.