04/06/2019 18:41
Suivant le programme de travail de la 7e session, l'Assemblée nationale de la XIVe législature poursuit mardi 4 juin les séances de questions-réponses respectivement sur la sécurité sociale et la construction. Les ministres de la Police, Tô Lâm, et de la Construction, Pham Hông Hà, sont des interpellés.
>>Quatre membres du gouvernement aux séances d’interpellations

Vue générale de la première journée d'interpellations, le 4 juin à Hanoï.
Photo: Doan Tân/VNA/CVN

Dans son discours d'ouverture de cette séance, la présidente de l'Assemblée nationale (AN), Nguyên Thi Kim Ngân, a déclaré que les séances de questions-réponses attiraient toujours une grande attention des députés ainsi que du public. Les séances d'interpellation de cette 7e session de l’Assemblée nationale (XIVe législative) se déroulent du 4 au 6 juin et portent sur des questions suscitant les préoccupations du public telles que: sécurité et ordre, sécurité sociale, construction, transport, communication, culture, sport et tourisme.

Lors de ces séances, au lieu de présenter leur long rapport sur les réalisations, les ministres n’en parlent que cinq minutes. Ils sont ensuite interrogés par les députés. Conformément aux règlements, les députés auront une minute pour question et les interpellés, trois minutes pour réponse. Par conséquent, les députés doivent présenter des questions brèves et claires. Les membres de l'AN peuvent discuter s'ils ne sont pas satisfaits des réponses, mais la durée du débat ne doit pas dépasser deux minutes. 

Selon Mme Nguyên Thi Kim Ngân, les interpellations contribuent à améliorer l'efficacité du travail de supervision de l'AN et à perfectionner les activités du gouvernement, des ministères et du système juridique. Elles contribuent également pour une part importante au développement de la société, de la défense nationale, du maintien de la sécurité et de l'ordre social.

Garantir fermement la sécurité nationale

Le premier groupe de questions concerne la sécurité et l'ordre social, incluant la lutte anti-drogue, la prévention et la lutte contre les criminalités liées aux crédits illégaux, les gangs criminels, les réseaux transnationaux de mères porteuses, les violences contre les femmes et enfants, les violations de la loi et les infractions au Code de la route, notamment l’abus de l’alcool et de drogue au volant. Pour ces questions, c’est le ministre de la Police, Tô Lâm, qui monte au créneau.

Le ministre de la Police, Tô Lâm, monte au créneau, le 4 juin à Hanoï.
Photo: Doan Tân/VNA/CVN

Dans son rapport, le chef de la Police a partagé ses inquiétudes sur les statistiques qui montrent l’évolution complexe des infractions pénales impliquant le meurtre et la maltraitance d'enfants, le développement des violations dans la gestion économique, le nombre élevé des affaires de corruption particulièrement sérieux concernant des hauts dirigeants... D’après lui, ces derniers temps, la mission de garantir la sécurité nationale, de maintenir l’ordre social et le bien-être social a fait face à de grands défis, à cause de ces évolutions complexes. Dans ce contexte difficile, la force de police a fait tant d’efforts pour garantir la sécurité nationale, l’ordre social et réorganiser son appareil vers une réduction du personnel tout en maintenant un fonctionnement efficace et accomplissant ses missions fixées.

Mardi après-midi, les députés ont posé des questions au ministre de la Construction, Pham Hông Hà. Les questions se posent notamment sur la gestion de fonds fonciers; de l’immobilier, des appartements, des condotels et des villas de tourisme; sur l’aménagement et la gestion urbains; le déménagement de ministères et organes du centre-ville...

Après les ministres, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh présentera, le 6 juin, un rapport sur la responsabilité du gouvernement dans certains problèmes. Il répondra également aux questions des députés sur les sujets abordés lors de ces séances d’interpellation.

Des vice-Premiers ministres, les ministres de la Justice, de la Défense, des Transports et des Communications, du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, de la Santé, de l’Éducation et de la Formation, de l’Information et de la Communication; le gouverneur de la Banque d’État; le procureur du Parquet populaire suprême et le président de la Cour populaire suprême, doivent également répondre à des questions et donner des explications sur des sujets relatifs à leurs secteurs.

Les séances de questions-réponses sont retransmises en direct sur les ondes de télévision et de radio.

Câm Sa - AVI/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.