11/08/2020 12:01
Donald Trump a brusquement interrompu lundi 10 août une conférence de presse à la Maison Blanche, brièvement placée en confinement, avant de revenir expliquer que le "Secret Service", chargé de protéger le président des États-Unis, venait de tirer sur une personne "à l'extérieur de la Maison Blanche".
>>"Girafes sur tapis rouge" : à Hollywood la fête reprend de plus belle
>>Fusillade dans un centre Walmart : au moins deux morts

La police américaine a bloqué l'entrée de l'avenue de Pennsylvania, près de la Maison Blanche, lors de la fusillade tenue le 10 août. Photo : AFP/VNA/CVN

"La police a tiré sur quelqu'un", a expliqué Donald Trump à son retour devant les journalistes. "Et le suspect est en route pour l'hôpital", a-t-il ajouté.

À la question de savoir si ce suspect était armé, le président a répondu : "D'après ce que je comprends, oui". "C'était à l'extérieur" de la barrière de la Maison Blanche, a-t-il ajouté. "Cela n'a peut-être rien eu à voir avec moi".

Le président des États-Unis donnait son point presse quotidien lorsqu'un agent chargé de sa sécurité s'est approché. "Excusez-moi?" lui a demandé Donald Trump en s'interrompant, avant de quitter calmement la salle une fois que l'agent lui a glissé des explications à l'oreille, suivi par son équipe.

"Secoué ? (...) Le monde a toujours été un endroit dangereux. Ce n'est pas quelque chose de spécial", a répondu le républicain à une question de journaliste, à son retour après plusieurs minutes.

"Je me sens en sécurité avec le Secret Service. Ce sont des gens fantastiques, les meilleurs des meilleurs", a-t-il dit de cette agence fédérale assurant la protection rapprochée du dirigeant des États-Unis et d'autres personnalités politiques américaines. Donald Trump a ensuite repris sa conférence de presse centrée sur la pandémie et l'économie américaine.


APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.