25/07/2021 18:14
Située à côté du complexe de traitement des déchets de Nam Son à Hanoï, l'usine de valorisation énergétique des déchets de Soc Son sera la plus grande du genre au Vietnam et la deuxième au monde, avec une capacité de traitement de 4.000 tonnes de déchets solides secs chaque jour.
>>Hanoï va construire la 2e usine de valorisation énergétique des déchets
>>Hanoï privilégie des technologies japonaises dans le traitement de déchets

L'usine de valorisation énergétique des déchets en construction dans le district de Soc Son, à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Imaginez si Hanoï n'avait pas d'endroit où enterrer ses ordures ! Comment l'énorme quantité de déchets collectés chaque jour serait-elle gérée ? Ces questions ne seront cependant plus un souci puisqu'une usine de production d'électricité à partir de déchets, d'une capacité de 4.000 tonnes par jour, commencera ses activités dans la capitale en septembre prochain.

Située à côté du complexe de traitement des déchets de Nam Son à Hanoï, l'usine de valorisation énergétique des déchets de Soc Son disposera de 16 portes d'entrée adaptées aux différents types de camions à ordures actuellement utilisés au Vietnam.

Ces camions testent maintenant le déchargement des ordures aux 16 portes pour assurer une précision optimale lors de la mise en service de l'usine.

Selon Ly Ai Quan, directeur général adjoint de Thiên Y Environmental Energy JSC, pour le moment, le projet continue d'être ajusté en matière de technique. Une fois en opération, il devrait recevoir de 450 à 500 camions à ordures chaque jour.

Le 28 mai, l'usine a reçu ses premiers camions à ordures, amorçant officiellement la première phase de réception et de traitement des ordures après 21 mois de construction.

Ly Kha, directeur général de l'usine de valorisation énergétique des déchets de Soc Son, a informé : "Le projet a été retardé à plusieurs reprises à cause du COVID-19. Avec beaucoup d'efforts et grâce à l'aide du Comité populaire de Hanoï et des organes concernés, nous sommes maintenant très proches des étapes finales".

La société Thiên Y a soumis un dossier au Centre national de répartition de l'électricité pour demander la licence. On s'attend à ce que l'usine entamera une phase-pilote de 25 jours à partir du 5 septembre, avant sa mise en service officielle.

Ly Ai Quan a indiqué : "Il est prévu qu'avec 4.000 tonnes de déchets traités chaque jour, 75 MW d'électricité seront générés. De ce montant, la centrale elle-même en consommera 15% à 20%, puis vendra le reste au groupe Électricité du Vietnam (EVN)".

Le projet, approuvé par les autorités de Hanoï fin 2017, représente un investissement total de 7.000 milliards de dôngs (soit 303 millions d'USD).

Selon le Service municipal de la construction, la ville rejette actuellement 6.000 tonnes de déchets chaque jour, pour la plupart enfouis au complexe de traitement de Nam Son. On espère que ce nouveau projet réduira les niveaux de pollution, qui affectent depuis des années la vie quotidienne dans la capitale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.