03/06/2019 00:34
La piste Truong Son, appelée aussi piste Hô Chi Minh, est un ensemble de routes et de sentiers utilisé pendant la guerre anti-américaine par l’Armée populaire vietnamienne pour ravitailler en nourriture et en matériel les combattants du Sud. Vingt mille soldats y ont laissé leur vie. Aujourd’hui, cette route est un haut lieu du tourisme mémoriel pour les anciens combattants comme pour les jeunes voyageurs.
>>La piste Hô Chi Minh, la voie de la réunification nationale

La piste Truong Son, appelée aussi piste Hô Chi Minh, est un ensemble de routes et de sentiers utilisé pendant la guerre anti-américaine.
Photo: VNA/CVN

Le point de départ de cette piste légendaire se trouve à Khe Ho, à une dizaine de kilomètres de Dông Hà, le chef-lieu de la province de Quang Tri (Centre), au pied du mont Dông Noc. À cet endroit, se trouvait le dépôt d’armes et de nourriture destiné à ravitailler les troupes combattant dans le Sud du pays. C’est ici que débute aujourd’hui l’itinéraire de la piste Hô Chi Minh, un parcours qui propose aux visiteurs de découvrir les sites mémoriels les plus emblématiques de la piste: le pont suspendu de Bên Tat, le QG du corps de troupes 559 dans le district de Gio Linh, la grotte Tam Cô où ont été tuées huit jeunes volontaires, et le cimetière national de Truong Son, la plus grande nécropole où reposent les héros morts pour la patrie.

Hô Thanh Phuc est venu rendre hommage à ses anciens compagnons d’armes tombés au champ d’honneur. "Ce site est sacré pour moi car c’est ici que reposent beaucoup de mes camarades. Ce cimetière rappelle aux nouvelles générations l’atrocité de la guerre et le courage exceptionnel dont ont fait preuve leurs aînés pour défendre la patrie", nous dit-il.

La grotte Phong Nha, située dans le Parc national de Phong Nha - Ke Bàng, classé patrimoine mondial de l’UNESCO, était une base militaire pendant la guerre.
Photo: VNA/CVN

En continuant vers le Sud, le visiteur arrive à Quang Binh, une terre défigurée par les bombardements américains qui tentaient d’interrompre le flux incessant des troupes se dirigeant vers le Sud. La province abrite 121 sites historiques dont 18 vestiges spéciaux. Parmi les plus célèbres: la porte du Ciel, Cha Lo, Khe Rinh, Khe Tang sur la route 12A, les grottes de Lèn Hà, Khe Vang, l’aéroport Khe Gat sur la route 15A, l’embarcadère de Xuân Son et les chutes de Ba Thang sur la route 20. La grotte de Phong Nha, située dans le parc national de Phong Nha Ke Bàng, classé patrimoine de l’UNESCO, était une base militaire pendant la guerre.

"Les circuits de tourisme mémoriel et de tourisme spirituel attirent beaucoup d’anciens combattants mais aussi de jeunes visiteurs. Notre service a conçu de nouveaux programmes pour répondre aux besoins de cette clientèle et optimiser le potentiel touristique de la province", précise Dang Dông Hà, directeur adjoint du Service du tourisme de Quang Binh.

Hier meurtries par les horreurs de la guerre, les provinces de Quang Tri et Quang Binh invitent aujourd’hui les touristes à découvrir les sites incontournables de la légendaire piste Hô Chi Minh. En 2018, elles ont accueilli 418.000 visiteurs vietnamiens et étrangers. Ce chiffre devrait augmenter en 2019 à l’occasion du soixantième anniversaire de la très célèbre piste.
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.