28/01/2016 15:30
Cette année, la Banque d’État du Vietnam continuera à arrêter l’impression et la distribution des billets neufs de faible valeur. De plus, avec la restriction de l’échange de la petite monnaie, cette dernière est progressivement en train de reprendre sa valeur réelle.
>>Pas d’impression de billets neufs de faible valeur
>>À l’approche du Têt, le marché des billets étrangers pour les lì xì s’agite

Durant les derniers jours de l’Année de la Chèvre 2015 (du calendrier lunaire), de nombreuses personnes, notamment des commerçants, se sont rendus au temple Bà Chúa Kho (Sainte de Trésor). Ce lieu, situé dans la province de Bac Ninh. est surtout connu pour sa capacité miraculeuse à accélérer les activités commerciales. Notons cette année, qu’il existe des changements notables dans l’habitude d’utilisation de la petite monnaie des visiteurs tout comme dans la conduite du Comité de gestion du temple.

Selon la coutume vietnamienne, dans les pagodes ou les temples, après avoir prié, d’habitude on dépose des billets de faible valeur sur les autels pour que nos désirs et nos souhaits se réalisent. C’est pourquoi, on peut voir de nombreuses coupures partout dans les temples (sur les autels, sous les statues...). Mais avant d’utiliser cette somme d’argent, les gérants des temples doivent d’abord récupérer tous ces billets et les échanger auprès des banques contre des coupures de grande valeur. C’est la raison pour laquelle la petite monnaie perd de sa valeur réelle.

La petite monnaie reprend sa valeur

Fort heureusement, on a bien constaté que cette année, les billets de faible valeur deviennent rares dans les temples.

« En suivant les notes officielles de la Banque d’État du Vietnam (BEV), nous avons conseillé aux gens locaux de ne pas faire d’échanges de la petite monnaie avec les visiteurs, et nous avons donc planté des panneaux d’interdiction de l’échanger dans le temple », a confié Nguyên Thành Lâp, chef du Comité de gestion du temple Bà Chúa Kho. « De plus, nous avons également demandé aux visiteurs de mettre de l’argent dans les boîtes de dons au lieu de le placer partout », a-t-il ajouté. Selon lui, si on désire quelque chose, ce qui est important, ce n’est pas tant l’argent qu’on dédie au temple, mais c’est plutôt notre sincérité et notre foi dans la prière qui compte le plus.

Actuellement, peu de billets de faible valeur sont visibles au temple Bà Chua Kho. Photo : Quý Trung/VNA/CVN)

En effet, il y a quelques années, la somme de petite monnaie dans les pagodes et les temples de Bac Ninh restaient très haute. Mais à partir de 2012, elle a commencé à diminuer, notamment en 2015, a déclaré Dào Thi Phuong, directrice adjoint de la succursale de la BEV à Bac Ninh.

Par ailleurs, c’est la quatrième année consécutive que la BEV continue à arrêter l’impression et la distribution des billets neufs de 5.000 dôngs ou moins. Mais, selon Dào Minh Tú, vice-gouverneur de la BEV, pour répondre à la demande de la petite monnaie de la population, cet établissement utilisera désormais des billets usagés. Pour information, sachez que grâce à cet arrêt, 1.500 milliards de dôngs ont été économisés pour le budget de l’État à travers ces quatre années. Cette somme englobe les frais d’impression, de transport, d’emballage...

Huy Hoàng/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.