29/08/2018 17:25
Mardi après-midi 28 août à Hanoï, la permanence du gouvernement s’est réunie sous l’égide du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc pour discuter de la situation socio-économique, du budget de l'État et des investissements publics.
>>Secteur de l'industrie et du commerce:  bien régler le lien entre l'État, le marché et la société
>>Ouverture de la 14e conférence du Comité du Parti pour Hanoï (XVIe mandat)

Réunion de la permanence du gouvernement sous l’égide du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (centre), mardi 28 août à Hanoï.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Les participants ont écouté un rapport sur la situation socio-économique et la réalisation du budget de l’État de 2018, ainsi qu'un plan de développement socio-économique pour 2019 et les prévisions du budget de l'État pour 2019.

Les résultats étant probants, le gouvernement a estimé pouvoir atteindre tous les 12 objectifs socioéconomiques et budgétaires qu’il s’était fixés pour cette année.

Toujours lors de cette réunion, la permanence du gouvernement a donné son avis sur le rapport à mi-mandat sur le plan de développement socioéconomique, le budget de l’État et le plan d’investissement public à moyen terme 2016-2020 ainsi que sur le plan financier et budgétaire national 2019-2021.

En conclusion de la réunion, le Premier ministre a demandé au ministère du Plan et de l'Investissement, au ministère des Finances et au bureau gouvernemental d'acquérir des suggestions et d'affiner les rapports à soumettre au gouvernement lors de sa prochaine réunion mensuelle. Il a en particulier insisté sur la nécessité de préparer minutieusement les documents avant de les soumettre au 8e plénum du Comité central du Parti et à la 6e session de l'Assemblée nationale.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.