05/09/2019 12:25
Au Vietnam, la rentrée scolaire est fixée le 5 septembre. C’est une date importante pour tous les élèves vietnamiens qui ont le devoir de s’instruire aux fins d'"élaborer un nouvel être humain socialiste" comme l'a recommandé le Président Hô Chi Minh.
>>Suivre la moralité Hô Chi Minh: Traduire la compréhension en action
>>Faire rayonner la pensée et la moralité Hô Chi Minh
>>Le développement du corps d’enseignants est crucial pour la réforme de l'éducation

Le Président Hô Chi Minh rencontre les élèves de l'école Trung Vuong à Hanoï, le 19 mai 1956. 
Photo: VNA/CVN

De son vivant, le grand leader avait l’habitude d’adresser un message de félicitations aux enseignants et aux élèves à chaque rentrée scolaire.

La pensée de Hô Chi Minh sur l’éducation

Le 5 septembre 1945 était la première rentrée scolaire de la République démocratique du Vietnam. Dans sa lettre adressée aux élèves à cette occasion, le Président Hô Chi Minh leur promettait que le nouveau système éducatif ferait d’eux des citoyens utiles au Vietnam et qu’il ferait "épanouir toutes leurs capacités potentielles". Selon lui, la nouvelle éducation doit être au service de la Patrie et du peuple. Elle doit être transmise moyennant des méthodes pédagogiques appropriées aux besoins et capacités de chaque âge et chaque niveau scolaire.

Dans une autre lettre adressée, le 31 octobre 1955, à la jeunesse, aux enseignants et aux professionnels de l’enseignement, il rappelait l’importance d’équilibrer, au niveau universitaire, les enseignements pratiques et théoriques et la nécessité de mener des recherches scientifiques utiles au développement du Vietnam.

Le professeur Nguyên Chi Thanh explique: "Le Président Hô Chi Minh disait tout simplement: ‘étude et pratique vont de pair’. La pratique est l’application des connaissances acquises à l’école. Du côté scientifique, ce procédé permet de vérifier que telle affirmation est juste ou fausse, du côté personnel, c’est une manière d’enrichir son expérience. Cette pensée est fil conducteur de notre programme d’éducation secondaire".

Autre héritage du Président Hô Chi Minh en matière éducative : l’importance qu’il a toujours accordée à la coordination entre l’école, la famille et la société dans l’éducation d’un individu.

L’application de la pensée de Hô Chi Minh

À l’instar de Hô Chi Minh, le Parti et l’État vietnamiens sont convaincus que  l’éducation est le pilier majeur du développement durable. Afin de s’adapter à la nouvelle conjoncture mondiale et de rapprocher le système éducatif vietnamien des normes internationales, le Parti a décidé, en 2013,  de procéder à la réforme en profondeur de l’éducation nationale. L’objectif poursuivi est de garantir,  à chaque citoyen, une meilleure équité sociale et la possibilité de se former tout au long de sa vie.

Vu Dinh Chuân, chef du Service de l’éducation du deuxième cycle du secondaire, du ministère de l’Éducation et de la Formation, affirme: "La politique en matière d’éducation suivie par le Parti est conforme à la  pensée de Hô Chi Minh. Compte tenu de la réforme de l’éducation nationale, le rôle des professeurs a beaucoup changé. Avant cette politique, l’enseignant était au cœur de l’enseignement, aujourd’hui, ce rôle est dévolu à l’étudiant. L’enseignant devient  un guide qui a pour mission de motiver et de fournir à son étudiant les outils susceptibles de l’éveiller".

Exprimée il y a quelque 7 décennies, la pensée de Hô Chi Minh est toujours d’actualité et répond parfaitement aux visées de l’UNESCO: apprendre à connaître, à faire, à vivre ensemble, à être. Tout projet éducatif développé au XXIe siècle devrait intégrer ces quatre composantes et les rendre accessibles à tous, tout au long de leur vie.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.