04/11/2020 14:48
Nguyên Minh Hiên est une étoile montante de la communauté des pâtissiers de Hô Chi Minh-Ville. Ancien étudiant du prestigieux institut français Le Cordon Bleu, il a décidé de retourner au Vietnam pour réaliser son vieux rêve : ouvrir sa propre pâtisserie et proposer de véritables œuvres d’art, d’un niveau technique et gustatif rarement atteint.
>>"Boulangerie de France": un bel avenir pour les jeunes vietnamiens
>>Trân Phuong Nga, la magicienne des gâteaux en gelée 3D

Nguyên Minh Hiên confectionne ses tartes aux pommes.
Photo : Le petit Roland/CVN

Niché au deuxième étage d’un immeuble situé au fond d’une ruelle attenante à la rue Ngô Van Nam, dans le 1er arrondissement, la pâtisserie Le petit Roland s’est forgée une jolie réputation, ces dernières années. Et pour cause, les arômes des créations de Nguyên Minh Hiên embaument la ruelle et attirent les becs sucrés de la ville.

L’espace donne l’impression d’un salon de thé à la déco vintage avec des murs de briques rouges brutes, des tableaux noirs et des meubles vernis. Mais ce sont bien évidemment les petits gâteaux et les tartes aux fruits "à la française" qui provoquent un vrai coup de cœur. Nhât Linh et Thu Trang, deux clientèles fidèles. 

"J’ai trouvé cette pâtisserie par hasard, mais le hasard fait décidément bien les choses !", nous dit la première. "J’ai étudié en France et ici, je retrouve de la pâtisserie + à la française +. Le petit Roland est bien situé et propose les choses vraiment impressionnantes, mais aussi un super accueil. Allez-y les yeux fermés".

"J’ai découvert la pâtisserie de Hiên sur Facebook", nous raconte la seconde. "Ses gâteaux m’ont attiré par leurs magnifiques formes, leurs couleurs, et j’ai tout de suite eu envie d’y aller et d’y retourner régulièrement. Chaque pâtisserie est une véritable œuvre d’art, je dois dire. J’ose à peine déguster. Si vous voulez commander un gâteau d’anniversaire ou bien vous retrouver entre amis autour de petites mignardises, je recommande vivement l’endroit".

Désireux de réussir dans le monde de la pâtisserie, le propriétaire de ce lieu cosy a décidé de sortir de son cocon et se lancer dans une aventure professionnelle en Europe.

"Avant d’avoir fait des études en France, j’ai suivi une formation de chocolatier en Suisse", nous explique-t-il. "Mais je savais que mes connaissances ne seraient pas suffisantes pour ouvrir une pâtisserie au Vietnam. Alors, j’ai pensé à la France. C’était le pays idéal, qui me permettait d’enrichir mes connaissances. J’ai choisi Paris pour sa réputation mondiale de culture gastronomique, notamment en chocolaterie. De plus, à Paris se trouve le siège de l’école Le Cordon Bleu, un institut d’arts culinaires réputé au niveau international".

Un coin de la pâtisserie Le petit Roland.
Photo :  Le petit Roland/CVN

Avec son talent, sa détermination et sa passion, Nguyên Minh Hiên est parvenu non seulement à maîtriser les recettes les plus compliquées de la pâtisserie française mais aussi à en inventer d’autres, de son cru !

"Durant mes études, j’ai réussi à créer ma propre recette de macaron en combinant la ganache que j’avais appris à faire au Cordon Bleu et la recette suisse des coques. Je dois dire que ça a eu beaucoup de succès auprès de la clientèle française !", se souvient-il.

Après sa formation, ce jeune homme s’est vu proposer plusieurs projets de coopération en France, mais il a décliné toutes les offres. C’est en 2014 qu’il a finalement pu réaliser son rêve et ouvrir sa propre pâtisserie à Hô Chi Minh-ville. Le client peut y trouver la fameuse Galette des Rois, Le Sapin Noir, voire la reproduction des étonnants desserts en trompe-l’œil du chef Cédric Grolet. Par ailleurs, Nguyên Minh Hiên a aussi créé ses propres produits "haute couture", notamment Summer Crown qui est une association exceptionnelle entre durian et noix de coco.

"Parallèlement à la confection de gâteaux sucrés traditionnels, j’aime créer des choses inspirées des deux pays, qui doivent reposer sur un équilibre gustatif surprenant. Le prix de mes produits est élevé, c’est vrai, mais il prend en compte le temps passé à créer et à confectionner le gâteau. Je suis une adepte du cake design. Mes produits ressemblent à des bijoux. Mes clients aiment en faire des cadeaux et ils savant que je n’utilise que des ingrédients de premier choix", fait-il valoir.

Quant à vous, chers lecteurs, si ce reportage vous a mis les papilles en ébullition, vous n’avez plus qu’une chose à faire : vous précipiter au 28/1 rue Ngô Van Nam, dans le 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. Personnellement, c’est ce que j’ai fait, non sans faire une petite entorse au régime minceur que m’impose ma chère, douce et tendre épouse, mais c’était pour motif professionnel !
VOV/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Coopération intégrale Saigontourist - Vietnam Airlines Saigontourist et Vietnam Airlines sont devenus des partenaires privilégiés, suite à la cérémonie de signature d’un mémorandum de coopération intégrale pour la période 2020-2025, tenue le 20 novembre à Bà Ria-Vung Tàu (Sud).