23/07/2021 16:45
La part de marché des véhicules électriques a plus que doublé en Europe dans les ventes de voitures neuves au deuxième trimestre, a annoncé vendredi 23 juillet l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).
>>Bornes de recharge rapide : la moitié des aires d'autoroute équipée
>>Les véhicules électriques seront soumis à des incitations fiscales au Vietnam

De nombreux constructeurs se sont engagés dans le virage électrique et ont promis de supprimer les moteurs à combustion de leurs gammes d'ici la décennie 2030.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les voitures 100% électriques représentent désormais 7,5% des ventes neuves en Europe, contre 3,5% au deuxième trimestre 2020.

Il s'en est vendu plus de 210.000 (+231,6%), avec de fortes progressions en Espagne et en Allemagne, notamment, mais aussi en Autriche ou en Belgique. Près de l'UE, le Royaume-Uni et la Norvège enregistrent également une forte hausse des ventes d'électriques.

Les voitures à essence, dont la Commission européenne a proposé l'interdiction à la vente pour 2035, représentent désormais moins de la moitié des ventes européennes, avec 1,17 million de véhicules vendus et 41,8% de parts de marché, contre 51,9% au deuxième trimestre 2020.

Les hybrides récupèrent 19,3% du marché, talonnant les voitures diesel (20,4%, contre près de 30% en 2020). Les hybrides rechargeables représentent 8,4% du marché, poussés notamment par de fortes ventes en Italie.

De nombreux constructeurs automobiles se sont engagés radicalement dans le virage électrique et ont promis de supprimer les moteurs à combustion de leurs gammes d'ici la décennie 2030, certaines marques prévoyant de devenir 100% électriques dès l'année 2030, dont Volvo et Opel (groupe Stellantis).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.