07/04/2020 21:31
Face à l’épidémie de COVID-19, nombreux sont les habitants qui s’orientent vers l’achat de produits en ligne afin de limiter la sortie et le contact avec les endroits surpeuplés. Les besoins d’achat en ligne ont vraiment explosé surtout depuis la mise en place de la directive Nº16/CT-TTg du Premier ministre sur la distanciation socialde.
>>Coronavirus :  distanciation sociale à l'échelle nationale à partir du 1er avril
>>Covid-19 et hausse des achats en ligne

Un tableau des renseignements sur l'achat des marchandises en ligne à l'entrée du supermarché Big C Thang Long à Hanoï. Photo : Phuong Mai/CVN


Ces derniers jours, les achats en ligne ont fleuri. Les articles choisis étaient non seulement des appareils électroménagers, des vêtements, des plats, des spécialités régionales ... mais encore des aliments transformés, des viandes, des fruits de mer, des légumes verts ... Ces produits ont connu une forte demande en ligne.

Parallèlement au changement d’habitudes de faire les courses, de nombreuses personnes utilisent le mode de paiement par virement bancaire, porte-monnaie électronique au lieu des espèces.

En raison de la forte demande d'achats en ligne, les entreprises s'efforcent de s’adapter à la nouvelle situation. Des promotions destinée aux achats en ligne sont   lancées. Elles cherchent aussi à réduire le temps de livraison, et surtout à mieux s’approcher  des consommateurs via les réseaux sociaux.

Grâce aux transactions en ligne, beaucoup d’entreprises telles que les chaînes de supermarché Big C, Co.op mart, Vinmart... ont réalisé une forte croissance. Certaines ont même enregistré une hausse du chiffre d’affaires jusqu’à 50% en variation annuelle.

En mai 2014, le gouvernement a approuvé le Programme national de développement de l’e-commerce  pour la période 2014-2020. L’objectif vise à faire des achats en ligne une forme d'achat de plus en plus populaire.

De forts potentiels pour l'e-commerce

La carte de paiement est largement utilisée pour remplacer les espèces. Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, ces dernières années, le taux de croissance du commerce électronique a atteint environ 35%/an. En 2019, les revenus du commerce électronique sur le total des ventes au détail de biens à l'échelle nationale ont été estimés à 4,2%. En raison des économies de coûts importantes, les marchandises vendues via l’e-commerce sont souvent moins chères.

Avant la pandémie, les experts prévoyaient que la taille du marché du commerce électronique au Vietnam en 2020 pourrait atteindre 20 milliards d’USD. Cependant, les achats en ligne ne sont relativement populaires que chez une partie des citadins. Dans l’ensemble du pays, la plupart des Vietnamiens ont encore l'habitude de voir les produits avant d’acheter. Pourquoi ce manque de confiance ? La raison est simple. Quand les clients achètent un produit en ligne, parfois ils ne sont pas satisfaits du délai de livraison, le produit a un design et une qualité qui ne vont pas avec l'annonce...
 


 
 
Le site d’e-commerce de l'entreprise Lazada Vietnam. 
Photo : Nhât Quang/CVN

L'épidémie de COVID-19 a poussé de nombreuses personnes à recourir à une solution en ligne, et c'est là une bonne opportunité pour les entreprises de commerce électronique de rehausser la confiance des clients.

Si elles peuvent effacer les inconvénients inhérents au commerce électronique, améliorer les infrastructures pour que les gens puissent y accéder facilement, garantir la qualité des marchandises, les délais de livraison et les services après-vente, et si les gestionaires renforcent les mesures contribuant à éradiquer les actes frauduleux, soutenir les entreprises, on pourrait alors accélérer le développement de l’e-commerce ainsi que celui des paiements non monétaires. Cela bénéficiera à la fois aux entreprises et aux consommateurs car le commerce électronique permet d’éviter certaines limites du commerce conventionnel tels que réduction des intermédiaires (et donc baisse du prix de vente), économies de coûts et de temps…

Le système de vente au détail du Vietnam est assez chaotique depuis longtemps, une "économie du trottoir" s'étant développée avec des vendeurs ambulants omniprésents. Le développement du commerce électronique contribuera 
de façon indirecte à remettre de l’ordre dans les rues des grandes villes.

Phuong Mai/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).