31/01/2020 11:52
Le président palestinien Mahmoud Abbas a menacé jeudi 30 janver d'abandonner tous les accords de paix avec Israël si ce dernier annexe les territoires de Cisjordanie, deux jours après l'annonce du plan de paix des États-Unis, a déclaré un responsable palestinien.
>>Moyen-Orient : le Conseil de sécurité appelle à la retenue et au respect du droit international
>>Un total de 149 Palestiniens tués par des tirs israéliens en 2019


Les Palestiniens s'opposent au plan de paix des États-Unis au Moyen-Orient.
Photo : Reuters/VNA/CVN

Le président palestinien Mahmoud Abbas a publié la mise en garde dans un courrier au Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, a déclaré aux journalistes Mahmoud Aloul, vice-président du parti Fatah de M. Abbas.

"Cette lettre souligne le rejet par les Palestiniens de l'Accord du siècle américain", indique M. Aloul, ajoutant que l'Autorité palestinienne n'avait pas encore informé Israël du gel de la coopération de sécurité bilatérale.

Plus tôt dans la journée, la Radio publique israélienne a rapporté que la lettre de M. Abbas à M. Nétanyahou soulignait que l'accord proposé par les États-Unis "annule les accords d'Oslo signés entre Israéliens et Palestiniens en 1993".

Les Palestiniens auront le droit de se retirer de tous les accords signés, y compris ceux concernant la coopération de sécurité bilatérale entre Israël et l'Autorité palestinienne, a déclaré M. Abbas dans cette lettre.

De son côté, Hanan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine, a également déclaré que l'accord des États-Unis "met fin concrètement aux accords d'Oslo".

"Il est temps de redéfinir les relations avec Israël à tous les niveaux, y compris sur les plans sécuritaire, militaire, politique, judiciaire et économique", a-t-elle observé.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la province centrale de Quang Nam. Par conséquent, toutes les activités touristiques dans cette locailité se déroulent toujours normalement. C’est ce qu’a déclaré mercredi 19 février le président du Comité populaire provincial Lê Tri Thanh.