24/05/2020 09:15
Située dans le district de Vân Dôn, province de Quang Ninh, la pagode de Cai Bâu est un haut lieu du tourisme spirituel dans le Nord.
>>Le temple Cai Bâu, un lieu de sérénité

Vue aérienne de la pagode de Cai Bâu.

La pagode de Cai Bâu a été construite à l’emplacement de celle de Phuc Linh Tu datant de la dynastie des Trân (1225-1400), il y a 700 ans. En décembre 2007, elle a été mise en chantier sur une superficie de 20 ha, avec un investissement de plus de 24 milliards de dôngs. Fin 2009, elle a été inaugurée officiellement.

Un haut lieu de pèlerinage

Rares sont les pagodes viet-namiennes qui bénéficient d’un emplacement aussi idéal que Cai Bâu. Adossée à la montagne et faisant face à la mer, elle est voisine de Bai Dài, une zone touristique réputée pour ses plages et paysages. Depuis le sanctuaire principal, les visiteurs peuvent embrasser du regard toute la baie de Bai Tu Long parsemée d’îlots. Cette dernière se trouve dans le golfe du Bac Bô (Tonkin), au Nord-Est du Vietnam. Les touristes se laissent bercer par la sérénité du lieu, et sont impressionnés par la finesse architecturale des installations de la pagode qui s’harmonisent parfaitement avec la nature.

À 65 km de la ville de Ha Long, ce monastère bouddhiste est l’un des plus grands centres spirituels de Quang Ninh, témoignant d’une architecture et de motifs décoratifs datant de la dynastie des Trân.

Cai Bâu est également connue sous le nom de monastère zen Truc Lâm Giac Tâm (Truc : bambou, Lâm : forêt). Ce lieu, avec le monastère zen Truc Lâm Yên Tu et le temple de Cua Ông, représente un parcours incontournable pour tous les pèlerins de la région houillère de Quang Ninh.

Un site chargé d’histoire

Jadis, la pagode a connu les exploits glorieux de la dynastie des Trân contre les envahisseurs mongols. Cependant, au fil du temps et des vicissitudes historiques, elle a été gravement endommagée. Dans les années 1990, elle fut restaurée.

Un coin de la pagode de Cai Bâu. 

Cai Bâu porte les traces et les vestiges des pagodes antiques en termes d’architecture, de reliefs, de motifs décoratifs... Récemment, divers ouvrages ont été achevés tels que monastère, sanctuaire principal à deux étages, Công Tam Quan (porte d’entrée à trois arches), etc. L’agencement de la pagode porte l’empreinte de la secte Truc Lâm. Le sanctuaire principal est le lieu où se déroulent les offices des bonzes et des fidèles. Les autels réservés aux ancêtres, aux études bouddhiques et aux méditations sont accolés à celui-ci. À l’entrée du monastère et à sa droite se trouvent les locaux destinés au service administratif, aux hôtes...

Cette pagode possède un paysage absolument unique. Ses cloches s’harmonisent avec le bruit des vagues, créant une atmosphère sacrée. Ces dernières années, des circuits à destination de Cai Bâu ont été organisés. La pagode souhaite devenir une adresse incontournable pour tout pèlerin de Quang Ninh mais aussi de tout le pays.
 
Texte et photos : Mai Huong - Quang Vinh/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).