15/10/2019 17:17

>>Trump durcit le ton contre la Turquie, réclame un cessez-le-feu
>>Syrie : les Kurdes s'allient à Damas face à l'avancée des forces turques

Le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères Winston Peters a indiqué mardi  15 octobre que son pays était très préoccupé par la situation dans le nord-est de la Syrie. "Les récentes informations selon lesquelles des centaines de familles affiliées à l'État islamique ont fui un camp sont profondément préoccupantes du point de vue humanitaire et sécuritaire", a-t-il dit. "Bien que nous reconnaissions les préoccupations de la Turquie en matière de sécurité intérieure, ses actions transfrontalières risquent de nuire aux populations civiles, de provoquer une instabilité accrue et d'exacerber les besoins humanitaires. Ces actions sapent également les progrès réalisés dans la lutte contre l'État islamique (Daech), pour lesquels la Coalition mondiale et ses partenaires locaux se sont battus si durement". M. Peters a ajouté que son ministère avait fait part de ses préoccupations directement auprès de l'ambassadeur de Turquie en Nouvelle-Zélande. "Malgré la perte des territoires autrefois contrôlés par Daech, ce groupe demeure une menace et il y a des réels risques (qu'il) profite de l'offensive turque pour se réétablir en Syrie", a-t-il ajouté en appelant la Turquie "à se conformer au droit international". Le ministre a par ailleurs exhorté "toutes les parties à faire preuve de retenue et à trouver une solution politique au conflit en Syrie". 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !