06/10/2019 09:33
Près d’une décennie depuis son lancement, le Programme cible national sur l’édification de la Nouvelle ruralité pour la période 2010-2020 est devenu un grand mouvement dans l’ensemble du pays.
>>Hà Tinh répondrait aux normes de la Nouvelle ruralité en 2025
>>Critères en matière culturelle dans la construction de la Nouvelle ruralité
>>Hanoï répond à de nombreux critères importants en matière d’édification de la Nouvelle ruralité

"Il est nécessaire d’augmenter le nombre de communes et districts répondant aux normes de la Nouvelle ruralité, ce qui signifie à la fois la construction de nouvelles infrastructures rurales et une meilleure organisation de la production agricole", a estimé le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong.

Fin juin 2019, plus de 50% des communes nationales, soit 4.458, répondaient aux normes de la Nouvelle ruralité.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

La priorité est aussi accordée au respect de l’environnement, à l’amélioration de la vie spirituelle et culturelle dans les zones rurales, ainsi qu’à la garantie de la sécurité, ce qui demande les efforts de tout le système politique, des acteurs économiques et de la population dans son ensemble.

La moitié des communes aux normes

Selon le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Trân Thanh Nam, fin juin 2019, le pays comptait 4.458 communes, soit 50,1%, conformes aux normes de la Nouvelle ruralité. Ainsi, l’objectif de 50% fixé pour fin 2020 a été atteint 18 mois plutôt. Nam Dinh (Nord), Dà Nang (Centre), Dông Nai et Binh Duong (Sud) sont les quatre premières localités où toutes les communes répondent à ces normes. Cependant, le rythme de travail demeure lent dans certaines localités et régions, avec de grandes disparités entre elles.

Concernant la réduction de la pauvreté, le vice-ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Lê Quân, a indiqué que le taux de pauvreté devrait être ramené cette année à 4,5%. Toutefois, il a souligné que sa réduction demeurait instable et que les écarts de revenus entre riches et pauvres se creusait. D’ici la fin de l’année, 28% des communes auront répondu aux normes de la Nouvelle ruralité, soit un an d’avance par rapport à l’objectif confié par le Premier ministre aux provinces montagneuses du Nord, d’après Trân Nhât Lâm, chef adjoint du Bureau central de coordination sur la Nouvelle ruralité. Il a indiqué que fin juin, 603 des 2.280 communes de la région avaient satisfait à ces normes, soit 18% de plus par rapport à 2015.

Selon le Bureau central de coordination sur la Nouvelle ruralité, près d’une décennie après le lancement du mouve-ment, la vie matérielle et culturelle dans les provinces montagneuses du Nord a largement progressé, avec des revenus croissants. Les populations rurales ont cherché à restructurer la production, à appliquer de nouvelles techniques et à participer aux chaînes de valeur… Plusieurs provinces défavorisées telles que Lai Châu, Son La, Lào Cai et Yên Bái remplissent les conditions nécessaires pour une reconnaissance d’un de leurs districts aux normes de la Nouvelle ruralité. "Cette performance dans les provinces déshéritées produit de grands effets et encourage les localités de la région à redoubler d’efforts pour édifier une Nouvelle ruralité durable", a souligné Trân Nhât Lâm.

La physionomie de nombreuses zones rurales s’est nettement améliorée.
Photo : Nguyên Cuong/VNA/CVN

Quatre mesures essentielles

Grâce au Programme national cible d’instauration d’une Nouvelle ruralité, la physionomie de nombreuses zones rurales s’est nettement améliorée. Ces résultats sont à la fois une nouvelle motivation et la condition sine qua non de l’accélération de son application par les localités du pays. Les missions principales d’ici 2020 portent sur quatre mesures essentielles : améliorer les infrastructures de base dans les communes, développer la production et restructurer l’agriculture, protéger l’environnement, maintenir la sécurité publique et l’ordre social. Il est également important d’appliquer les progrès technologiques et de s’intéresser à la vie culturelle des populations rurales. Pourtant, il reste certaines questions à régler comme l’environnement naturel et le milieu social dégradés, ou encore la pollution des ressources en eau.

La Nouvelle ruralité a pour but principal de réduire les écarts entre zones urbaine et rurale. Pour la période 2016-2020, le gouvernement a demandé aux ministères, branches et localités d’assister les agriculteurs dans l’accès aux informations, aux sciences et technologies, au marché, à l’e-commerce... Sans oublier de s’intéresser à la protection de l’environnement, à l’approvisionnement en eau potable, notamment dans les régions gravement touchées par les conséquences du changement climatique. Il est également nécessaire pour les localités de diversifier les sources de financement, de mobiliser les fonds des entreprises et de promouvoir le partenariat public-privé, notamment dans le traitement de la pollution, les transports, la culture, les services.
 
Thê Linh/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Côn Dao figure parmi les endroits où l’eau est la plus bleue du monde Située dans la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu, l'île de Côn Dao est classée dans une liste mondiale des meilleurs endroits où les visiteurs peuvent profiter de l’eau bleue, selon le magazine Travel Leisure.