19/05/2018 08:52
Nguyên Diêp Phuong Trâm, longtemps comparée à la nageuse N°1 du Vietnam, Nguyên Thi Anh Viên, passe par une étape difficile. En cause: elle est actuellement en convalescence.
>>Phuong Trâm : «Il n’y a pas que la natation dans la vie»
>>La nageuse Nguyên Diêp Phuong Trâm remporte quatre médailles d’or au tournoi d'Asie du Sud-Est

Phuong Trâm a hérité d’un don pour devenir une excellente nageuse, notamment sur courte distance.
Photo: Kha Hoa/CVN

l y a quelques années, Phuong Trâm était une star de la natation vietnamienne, avec sa collection de médailles d’or glanées lors de diverses compétitions nationales et internationales.

En 2014, elle avait raflé quatre médailles d’or et battu dans le même temps trois records d’Asie du Sud-Est lors des championnats juniors de natation d’Asie du Sud-Est dans la catégorie des moins de 13 ans.

Et un an plus tard, elle connut un succès sans précédent puisqu’elle remporta au total 13 médailles, dont neuf d’or, lors de l’édition 2015 de ces  mêmes championnats, avec cinq records à la clé dans différentes épreuves chez les 14-15 ans.

Mieux encore, la jeune nageuse originaire de Hô Chi Minh-Ville a décroché trois médailles d’or lors de divers championnats juniors d’Asie.

Dang Anh Tuân, entraîneur de Nguyên Thi Anh Viên, la N°1 vietnamienne, ne cache pas son étonnement. "Quand elle avait 14 ans, Anh Viên était moins performante que Phuong Trâm", se justifie-t-il.

Des investissements massifs

Le responsable voit en Phuong Trâm une future grande nageuse. Raison pour laquelle, elle a été envoyée aux États-Unis pour suivre un stage d’entraînement de longue durée. La jeune fille s’est classée dans la liste des sportifs bénéficiant de la politique d’investissement appliquée par les instances sportives nationales dans l’optique de donner toutes les chances possibles aux espoirs vietnamiens de briller au plus haut niveau.

Phuong Trâm souhaite faire son retour à la compétition plus forte que jamais.
Photo: CTV/CVN

Malheureusement, l’étoile montante de la natation vietnamienne s’est gravement blessée en s’entraînant aux États-Unis. Elle a dû retourner au pays et a maintenant besoin de soins spécialisés pour l’aider à mieux récupérer.

Pour l’heure, elle s’exerce au Centre des sports aquatiques de Yêt Kiêu à Hô Chi Minh-Ville, sous la tutelle du coach Pham Viêt Nam, qui a formé des nageurs vietnamiens très connus comme Lâm Quang Nhât et Trân Duy Khôi.

"Phuong Trâm semble un peu plus épanouie et souriante depuis un mois. Auparavant, une fois les séances d’entraînement terminées, elle s’asseyait seule et ne parlait à personne", partage Pham Viêt Nam.

Il fait savoir que le Centre des sports aquatiques de Yêt Kiêu a accueilli Phuong Trâm début 2018 pour s’y entraîner. Les responsables ont déterminé que c’était un cas difficile en raison de graves blessures au dos ayant touché les nerfs. Par conséquent, le coach Pham Viêt Nam a dû travailler très patiemment avec le médecin traitant pour élaborer des méthodes d’entraînement adaptées à sa convalescence et à sa rééducation.

Reculer pour mieux sauter

"Ces derniers temps, elle souffre moins et son état moral s’est nettement amélioré. J’ai donc augmenté l’intensité des exercices quotidiens. Le poids de Phuong Trâm est passé de 65 kg à 61 kg, lui forgeant un corps plus tonique et léger", se réjouit-il. Et de poursuivre: "Je ne mettrai pas de pression sur Phuong Trâm parce qu’elle est encore fragile. Elle participera à quelques tournois. Puis, je vais élaborer un nouveau plan pour elle". L’objectif est clair: Phuong Trâm pourra prendre part à quelque sept épreuves des Championnats d’Asie du Sud-Est 2018 prévus en juillet prochain. Pour l’heure, elle est remise à plus de 60%.

-----------------------

"Mon but est de déployer tous mes efforts
en vue de pratiquer à nouveau
la natation"
, confie Phuong Trâm.


--------------------------------
 
Après le grand choc, Phuong Trâm est plus calme, car elle comprend l’importance d’être patiente pour bien se rétablir. Il faut désormais renforcer la confiance de la jeune fille. "Actuellement, je ne pense pas continuer mon stage aux États-Unis. Mon but est de déployer tous mes efforts en vue de pratiquer à nouveau la natation", confie-t-elle.

D’après Mai Bá Hùng, directeur adjoint du Service de la culture et des sports de Hô Chi Minh-Ville, Phuong Trâm fait encore partie des sportifs bénéficiant des investissements à long terme de la mégapole du Sud. "Nous suivons toujours son processus de réhabilitation à travers le rapport de l’entraîneur Pham Viêt Nam. Cela nous permet d’élaborer des stratégies appropriées et opportunes. Nous avons fixé l’objectif pour elle et son entraîneur en 2018: se concentrer sur l’entraînement en réadaptation afin de pouvoir participer aux Jeux sportifs nationaux prévus en novembre prochain", déclare-t-il.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.