01/02/2021 22:58
Après une année 2020 gravement influencée par la pandémie de COVID-19 causant des dégâts dans différents domaines, nombreux sont des artistes vietnamiens optant pour des œuvres au contenu positif.
>>Monocorde : le đàn bầu, un instrument de musique vietnamien

Un numéro dans le cadre du spectacle Dreamee acoustic show de la chanteuse Amee. Photo : TT/CVN

La musique est capable de consoler et de guérir des blessures mentales. Le versant thérapeutique de la musique est étudié par la musicothérapie. Ce domaine est encore peu connu au Vietnam mais cela n’empêche pas de nombreux artistes de vouloir insuffler du positif à travers leurs musiques et leurs textes de chanson. Les esprits et les corps ont été mis à rude épreuve en 2020 avec la pandémie de COVID-19. C’est pourquoi plusieurs chanteurs ont décidé d’apporter du réconfort à des populations qui en manquent cruellement.

Transmettre des messages positifs

La chanteuse Amee a lancé fin 2020 le projet intitulé "Dreamee Acoustic show", composé de chansons interprétées de façon acoustique. Avec une voix cristalline et des clips mettant en valeur les paysages très lyriques de Dà Lat (hauts plateaux du Centre), les chansons font du bien à celles et ceux qui les écoutent.

Le compositeur Nguyên Minh Cuong, quant à lui, a récemment révélé qu’il allait coopérer avec la chanteuse Nguyên Hà pour lancer un album de chansons "thérapeutiques" dans le courant de cette année. À savoir que Nguyên Hà est appréciée pour ses chansons douces et apportant un calme précieux.

Ayant récemment remporté le prix de la Meilleure vidéo lors de la remise des prix de Công hiên 2020 pour la chanson Di vê nhà (Rentrer chez moi), les très populaires rappeur Den Vâu et chanteur JustaTee, sortent également une chanson au contenu positif. Si les paroles interprétées par Den Vâu expriment les sentiments et émotions des personnes issues des régions rurales et travaillant loin de leur lieu natal, les paroles chantées par JustaTee parlent de la fraternité et de l’encouragement que les gens reçoivent à l’approche du Nouvel An lunaire.

La chanteuse Lê Cat Trong Ly vient d’annoncer qu’elle organiserait un concert spécial au nom de Chung ta dang tho kia (Regarde, nous sommes en train de respirer). Sa musique porte toujours des messages forts mais calmes, permettant aux auditeurs de vivre des moments dans lesquels leur esprit s’apaise. D’autres de ses chansons comme Nghèo (Pauvre) ou Dung mua nhà nhiêu hon minh cân (Ne pas acquérir trop de logements que ce dont nous avons besoin), récemment composées, se penchent sur le mode de vie minimaliste et poussent les gens à chercher le bonheur à l’intérieur d’eux-mêmes plutôt que dans les achats matériels.

Donner une place à la musique thérapeutique

La musique de Lê Cat Trong Ly permet aux auditeurs de vivre des moments dans lesquels leur esprit s’apaise. Photo : TT/CVN

Cela fait plusieurs années que le compositeur/chanteur Miên Duc Thang étudie les capacités de la musique à traiter des problèmes psychologiques. Pour lui, l’être humain est en lui-même un instrument musical. "Avec notre voix, nous faisons éprouver de l’énergie aux autres. Le cerveau de chacun compte de 60 à 100 milliards de neurones. Et ces neurones émettent des ondes, telles que bêta, alpha, gamma", explique-t-il.

La thérapie issue de la musique qu’il met en œuvre est associée à la vibration des ondes cérébrales sur différentes fréquences, chacune apportant une émotion. "Les auditeurs, dans ce cas-là, sont comme une radio captant les fréquences. Pour résumer, on peut dire que la musique peut changer nos émotions", aime-t-il répéter.

La musique permet ainsi de se détendre et ainsi d’enlever la fatigue et des douleurs, voire d’améliorer le système digestif connu comme notre deuxième cerveau.

Selon le producteur TDK, dans le contexte de la pandémie du COVID-19, les gens passent beaucoup plus de temps chez eux à profiter de la musique, préférant les mélodies douces aux rythmes rapides. "La musique internationale suit aussi cette tendance. Depuis mi-2020, nombreux sont les spectacles thérapeutiques donnés aux États-Unis, en Europe, en République de Corée, et même au Vietnam. À cause des restrictions de déplacement, ils sont donnés le plus souvent en ligne devant un auditoire limité. Beaucoup de ces spectateurs / auditeurs se trouvent alors consolés et apaisés en quelque sorte grâce à la musique".

Les effets psychologiques de la pandémie pourraient renforcer la musique comme domaine thérapeutique à part entière. En effet, quoi de mieux qu’une belle mélodie pour se passer de médicaments ? 

Tiên Vu – Mai Quynh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Ouverture de l'Année nationale du tourisme 2021 dans la province de Ninh Binh La cérémonie d'ouverture de l'Année nationale du tourisme – Fête de Hoa Lu 2021 sur le thème "Hoa Lu - Ancienne capitale millénaire" a eu lieu le 20 avril dans la commune de Truong Yen, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).