04/11/2017 07:53
Ces dernières années, plusieurs stylistes vietnamiens ont fait découvrir leurs créations au public étranger lors des Semaines de la mode à Londres, à New York ou bien à Tokyo. La mode vietnamienne part à la conquête de la haute couture mondiale.
>>La haute couture se réinvente avec les tissus traditionnels
>>Thùy Trang, première mannequin vietnamienne à jouer dans la cour des grands

>>Mode italienne : un vent de reprise souffle sur la Fashion Week de Milan
>>Mode : les jeunes innovateurs présentent leurs collections à Hanoï
>>Semaine de la mode des enfants 2017 à Hanoï
>>Le retour du brocart vietnamien dans la mode internationale

Des créations du styliste Nguyên Công Tri présentées lors de la Semaine de la mode de Tokyo.
Photo : CTV/CVN

La mode vietnamienne a le vent en poupe. Plusieurs stylistes ont acquis une réputation internationale. En mars 2017, Nguyên Công Tri a impressionné le public japonais en présentant les modèles de sa collection intitulée Fleur – Haute couture No10, lors de la Semaine de la mode de Tokyo. Ses créations ont fait forte impression sur le podium, avec des motifs de différentes tailles monochromes et d’énormes fleurs brodées à la main à l’arrière de chaque costume.  

Les collections de Công Tri à l’honneur au Japon

Công Tri a révélé que sa collection lui a été inspirée par les vendeuses ambulantes de fleurs en vélo à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, dont l’image marque les touristes de passage au Vietnam. Les créations, à partir des fleurs, de ce styliste vietnamien ont séduit beaucoup de spectateurs.

Grâce à sa grande notoriété au Vietnam, Công Tri (droite) a réussi à se faire un nom dans un secteur de la mode particulièrement concurrentiel. Photo : CTV/CVN
Auparavant, Công Tri avait été le seul représentant du Vietnam à la Semaine de la mode de Tokyo automne-hiver 2016, qui est connue pour être l’un des plus grands rendez-vous mondial du milieu (aux côtés des Semaines de la mode de Londres, New York, Milan et Paris). Il avait créé la sensation auprès du public avec sa collection No9 baptisée Lua (Riz), inspirée par les costumes traditionnels des paysannes vietnamiennes qui travaillent dans les rizières. Cette collection repose principalement sur un simple modèle de bà ba (un costume en soie traditionnel des habitants du Sud-Ouest du Vietnam) avec des manches raglan, un col rond, une chemise longue. Ayant la particularité de se diviser au niveau de la taille, il possède deux poches au niveau de la poitrine, et il est facile à porter. Il peut varier selon les différents modèles : chemises, robes, pantalons, jupes.

D’après le styliste, 90% des tissus utilisés pour la confection des costumes proviennent de la soie vietnamienne, surtout celle de Lanh My A dans le district Tân Châu, province d’An Giang (delta du Mékong). D’ailleurs, sachez qu’elle est entièrement artisanale. Les 10% restants sont composés d’autres matériaux.

Grâce à sa grande notoriété au Vietnam, Công Tri a réussi à se faire un nom dans un secteur de la mode particulièrement concurrentiel. Pour ce couturier talentueux, chaque occasion de mettre en lumière son travail est un défi personnel qui n’est jamais gagné d’avance.

Lotus d’or de Hoài Nam présentée aux États-Unis

Des créations de la collection Lotus d’or du styliste Dô Trinh Hoài Nam.
Photo : CTV/CVN

Après Nguyên Công Tri, la collection d’ao dài baptisée Lotus d’or du styliste Dô Trinh Hoài Nam a été présentée lors de la séance d’ouverture de la semaine de la mode de New York, aux États-Unis. Cet événement a fait grand bruit, car pour la première fois, un styliste vietnamien a été invité à y présenter sa collection, à la séance d’ouverture, aux côtés de stylistes mondialement connus. La collection comprenait cinq modèles de l’ao dài en soie de Hà Dông (en banlieue de Hanoï) ornés de motifs traditionnels, brodés avec des images de lotus. Elle s’est inspirée de l’ao dài porté par les jeunes filles de famille noble lors des cérémonies de mariage.

La collection d’+ao dài+ baptisée +Lotus d’or+ du styliste Dô Trinh Hoài Nam a laissé une impression très spéciale au public.
Photo : CTV/CVN

Les créations de Dô Trinh Hoài Nam sont connues pour leur style sophistiqué et élégant. Une grande attention est portée à chaque détail de sa collection, de la broderie à la main aux luxueux ornements de feuilles d’or et de pierres précieuses. Cette collection a séduit beaucoup de spectateurs dans et hors du pays. 

Comme une fierté ne vient jamais seule pour la mode vietnamienne, le styliste Van Thành Công a dévoilé ses créations à la Semaine de la mode asiatique, tout comme Vo Viêt Chung lors de la Semaine de la mode de New York. Ces événements prestigieux valorisent des collections modernes et très créatives et mettent en avant la mode vietnamienne, en plein essor actuellement…

La réussite de Nguyên Công Tri, Dô Trinh Hoài Nam, Van Thành Công et Vo Viêt Chung fait rêver les jeunes stylistes vietnamiens, qui eux aussi, espèrent un jour acquérir une réputation internationale.

Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Dà Nang: festival de feux d’artifice 2019 Le Festival de feux d’artifice de Dà Nang (DIFF) 2019 aura lieu du 1er juin au 6 juillet 2019, avec la participation des équipes venant du Vietnam, de Russie, du Brésil, de Belgique, de Finlande, d’Italie, du Royaume-Uni et de Chine.