06/06/2014 12:57
La mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, de l'Organisation mondiale du commerce et d'autres organisations internationales à Genève, Suisse, a adressé jeudi 5 juin pour la deuxième fois une note diplomatique sur la situation en Mer Orientale aux missions de représentation permanente des pays à Genève et aux organisations internationales basées en Suisse.


La note diplomatique précise que plus d'un mois après avoir implanté illégalement la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam, la Chine a régulièrement recouru à de nombreux navires, dont des bâtiments de guerre, et des avions de combat pour intimider et percuter les navires vietnamiens chargés de faire appliquer la loi ainsi que s'en prendre aux bateaux de pêche vietnamiens en activité légale sur leur zone, causant de lourdes pertes matérielles et blessant des pêcheurs.

Pire, le 26 mai, des navires chinois ont coulé le bateau de pêche vietnamien immatriculé 90152 TS des pêcheurs de Dà Nang, lequel opérait légalement dans la pêcherie traditionnelle de Hoàng Sa (Paracel).

 

Les actes de la Chine constituent une grave atteinte à la souveraineté du Vietnam.

Photo : VNA/CVN


La note diplomatique exige de nouveau de la Chine qu'elle retire immédiatement sa plate-forme pétrolière des eaux vietnamiennes, mette fin à ses actes de provocation contre les bateaux de pêche du Vietnam, mais aussi qu'elle sanctionne sérieusement les personnes ayant coulé le bateau de pêche vietnamien et dédommage la partie vietnamienne.

La mission du Vietnam indique rejeter avec véhémence les accusations calomnieuses et les nouvelles mentionnées par la mission de la Chine dans sa note diplomatique adressée le 2 juin aux organisations internationales et aux missions de représentation permanente des pays à Genève.

Se référant aux arguments juridiques et aux preuves historiques, le note diplomatique affirme la souveraineté du Vietnam sur les deux archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly), tout en réfutant la demande de souveraineté dépourvue de fondement juridique de la Chine sur ceux-ci.

Le déploiement de la plate-forme pétrolière par la Chine dans les eaux vietnamiennes viole gravement la souveraineté et la juridiction du Vietnam. Cet acte menace aussi la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de navigation dans la région.

La note diplomatique reflète la position et la volonté du Vietnam de persister dans la prise de mesures pacifiques et de respecter le droit international et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale dans le règlement des différends avec la Chine.

Le Vietnam a appelé les pays et les organisations internationales à continuer d'élever leur voix face aux actes et demandes erronés de la partie chinoise, d'exiger que la Chine retire sa plate-forme pétrolière des eaux vietnamiennes ainsi qu'à soutenir le règlement des différends opposant les deux parties par voie diplomatique.


VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.