27/10/2017 18:51
La ministre française des Armées, Florence Parly, a commencé vendredi 27 octobre un déplacement de deux jours en Inde, destiné à préparer le terrain pour la visite du président Emmanuel Macron à New Delhi en décembre.
>>Une délégation de 45 entreprises françaises en Inde
>>La France et l'Inde signent la vente de 36 chasseurs à New Delhi

La ministre des Armées, Florence Parly (gauche), et la ministre de la Défense indienne Nirmala Sitharaman, le 27 octobre à New Delhi.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après un entretien vendredi 27 octobre avec son homologue indienne Nirmala Sitharaman, Mme Parly rencontrera samedi 28 octobre le Premier ministre Narendra Modi. Elle se rendra également à Nagpur et Bombay (centre de l'Inde).

"Nous avons une coopération stratégique et technique très importante avec l'Inde, et nous avons une technologie de souveraineté qui les intéresse beaucoup", a déclaré une source proche de Mme Parly.

Si les dizaines de milliards d'euros de manne de contrats potentiels font rêver les fabricants d'armes mondiaux, le gouvernement nationaliste hindou assortit cependant ses appels d'offres de conditions strictes pour produire localement.

Narendra Modi souhaite, à terme, rendre son pays indépendant en matière de technologies militaires et limiter ses importations. En poussant les industriels étrangers à produire sur son territoire, il espère aussi dynamiser les créations d'emplois en berne.

La visite de Mme Parly s'inscrit dans une série de déplacements de responsables français en Inde cet automne, qui culminera avec la venue dans le pays du président de la République Emmanuel Macron du 8 au 10 décembre.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.