30/07/2020 17:35
Sur le vol de la Guinée équatoriale au Vietnam, Bùi Dang Khoa, ouvrier travaillant dans le projet de centrale hydroélectrique de Sendje, en Guinée équatoriale, s'est senti très heureux parce qu'il a pu retourner dans sa famille et son pays bien-aimés après les jours d'attente.
>>Plus de 210 citoyens vietnamiens rapatriés de l’Indonésie
>>Rapatriement de près de 180 citoyens vietnamiens à Brunei
>>Plus de 200 citoyens vietnamiens rapatriés de la Guinée équatoriale

Un vol spécial les 28 et 29 juillet a rapatrié en toute sécurité 219 citoyens vietnamiens bloqués en Guinée équatoriale en raison de la pandémie de COVID-19. Dans chaque cabine de l'Airbus 350, les agents de bord de Vietnam Airlines et agents médicaux étaient toujours attentifs, accomplissant leur mission avec dévouement.

Des citoyens vietnamiens rapatriés de la Guinée équatoriale. Photo : VNA/CVN

Depuis début juillet, à la nouvelle des cas d’infection au coronavirus parmi des ouvriers vietnamiens travaillant au projet de centrale hydroélectrique de Sendje en Guinée équatoriale, le ministère vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales a fait un rapport au Comité de pilotage national sur la prévention et la lutte anti-COVID-19 pour ramener ces travailleurs au pays  natal selon leurs souhaits. Le ministère a également ordonné à trois sociétés embauchant ces ouvriers de travailler avec les investisseurs et maîtres d’ouvrage en Guinée équatoriale pour suspendre leurs travaux sur le chantier; de les guider à appliquer des mesures préventives contre le virus et garantir leurs droits et  intérêts légitimes.

Devant les évolutions complexes de la pandémie, le ministère a suggéré au Premier ministre d’organiser un vol pour rapatrier ces travailleurs vietnamiens et traiter les cas d’infection parmi eux. L'organisation de sauvetage garantit non seulement les droits légitimes des travailleurs, mais montre également l'humanité du Parti et du gouvernement vietnamien, qui se soucient toujours des citoyens vietnamiens à l'étranger.

Après avoir autorisé l’organisation du vol pour rapatrier des citoyens vietnamiens en Guinée équatoriale, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé au ministère des Affaires étrangères, aux ambassades et organes de représentation du Vietnam à l’étranger de faire de leur mieux pour les protéger.

"Ne laisser personne en arrière"

Transport des cytoyens vietnamiens rapatriés de la Guinée équatoriale à l'Hôpital des maladies tropicales 2 à Dông Anh, Hanoï. Photo : VNA/CVN

Après des dizaines de vols de rapatriement des citoyens de nombreuses régions dans le monde, c'est la première fois que le Vietnam reçoit un grand nombre de cas d'infection par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 en même temps. Cela fait près de trois semaines que le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé d'organiser le vol de rapatriement des citoyens vietnamiens de Guinée équatoriale. Cet événement est considéré comme un exploit, montrant la force de la nation.

Que ce soit pour une organisation ou un individu, mais face aux défis difficiles, les esprits de "Ne laisser personne en arrière" et de "Donner la priorité à la vie de la population" se sont transformés en la détermination du gouvernement vietnamien dans la lutte contre la pandémie. Pour Bùi Dang Khoa et plus de 200 ouvriers travaillant dans le projet de centrale hydroélectrique de Sendje, le mois dernier est un moment que tout le monde se souvient à jamais, avec de nombreuses émotions.

Partageant par téléphone avec un correspondant de l'Agence Vietnamienne d'Informations en Afrique, cet homme originaire de la commune de Huong Son, district de My Duc (Hanoï), a rappelé que de nombreux frères isolés en Guinée équatoriale ne pouvaient retenir leurs larmes lorsque le gouvernement organiserait le vol pour les ramener au Vietnam. Avant de monter à bord de l'avion, au nom d'un groupe de travailleurs en Guinée équatoriale, Bùi Dang Khoa a adressé ses remerciements sincères au gouvernement vietnamien ainsi qu'aux départements et services concernés pour avoir organisé ce vol.

À l'aéroport, Khoa et les ouvriers ont scandé à plusieurs reprises "Je suis Vietnamien - je suis Vietnamien" avec fierté, joie et bonheur. Après l'atterrissage de l'avion, Khoa a compris qu'en raison de la mise en œuvre des règles d'isolement, les travailleurs et lui ne pourraient pas être accueillis immédiatement par leurs parents, frères, sœurs et proches. Mais une chose que Khoa sait bien, c'est que sa Patrie l'accueille avec chaleur, la valeur la plus sacrée du pays.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.