04/07/2018 20:05
À l’initiative de l’Organisation de la jeunesse de la province de Tây Ninh (Sud), le projet de culture de la mangue australienne et du fruit de la passion devient le premier modèle agricole de start-up high-tech de cette localité. Il a permis à des jeunes de réaliser leur rêve entrepreneurial dans leur province natale.
>>Fruits de saison pour des confitures de tradition
>>La culture high-tech du melon à Tây Ninh

Cérémonie de lancement du projet de culture de la mangue australienne et du fruit de la passion à Tây Ninh. Photo: BTN/CVN

Depuis le mois d’août 2017, le projet agricole a été déployé dans la commune de Suôi Dây, district de Tân Châu avec plus de 247 milliards de dôngs d’investissement. Celui-ci a transformé un terrain de de 74 ha d’hévéas infertiles en une zone de culture technologique à fort rendement.

En dehors de la mise en application des techniques aux normes VietGap (bonnes pratiques agricoles vietnamiennes concernant l’utilisation d’engrais, d’insecticides, etc), le projet a également adopté la technique de prise d’insectes et de parasites au piège. En outre, toutes les eaux d’arrosage du terrain sont filtrées.  

En cas de mise en péril de la culture, par exemple par agression extraordinaire des parasites agricoles, le projet pourra bénéficier du soutien technique de plusieurs organisations et organismes compétents comme le Service provincial de l’agriculture et du développement rural, le centre provincial d’aide agricole, l’Office provincial de l’agriculture et de la protection végétale, sans oublier des aides de l’Université de l’agriculture et de la sylviculture de Hô Chi Minh-Ville.

Soins des fruits de la passion. Photo: Giang Phuong/CVN

"En ce qui concerne le soin de fruits de la passion, il est nécessaire de la part des agriculteurs de leur prêter une attention particulière pour mieux comprendre leur santé", partage Nguyên Van Sol, responsable de la Commission de ce projet.

À l’heure actuelle, le projet compte 27.000 plants de fruits de la passion et les premiers fruits ont déjà été récoltés. "Actuellement, notre partenaire est en train d’examiner la qualité et surtout la teneur en sucre (qui doit être 16%) pour les exporter vers l’Europe", informe-t-il.

En outre, on prévoit une production de 15.000 mangues annuelle sur le terrain lorsque les arbres seront arrivés à maturité. Selon des prévisions, la récolte de mangues est prévue pour dans trois ans.

À ce jour, les supermarchés Co.op mart de la mégapole du Sud, Lavifood dans la province de Long An (Sud), etc., ont déjà signé un contrat d’achat avec la startup pour ces deux fruits.

Câm Sa/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville