15/02/2020 23:49
Le gouvernement malaisien a décidé de ne permettre à aucun navire étranger refusant de partager les informations essentielles requises par les autorités locales d'accoster dans le pays.
>>Covid-19 : plus de 1.500 morts en Chine, 1er cas en Afrique
>>Les États-Unis vont étendre les tests du Covid-19 

Le navire de croisière MS Westerdam a accosté au port Sihanoukville, au Cambodge. Photo : VNA/CVN


La décision a été prise à la lumière de l'épidémie de maladie respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus 2019 (Covid-19) dans le monde entier, a déclaré le 14 février la vice-Première ministre malaisienne, Dr Wan Azizah Wan Ismail aux journalistes, après avoir présidé une réunion du comité de gestion des catastrophes.

Elle a noté que le Département de l'immigration du pays avait reçu des demandes de deux navires de croisière, à savoir le MS Westerdam et le Sapphire Princess, pour accoster en Malaisie.

Le Westerdam, d'une capacité d'environ 1 000 passagers, a quitté Hong Kong (Chine) le 1er février et avait initialement prévu d'accoster en Malaisie. Il a ensuite reçu l'autorisation du Cambodge d'accoster le 13 février. Pendant ce temps, le Sapphire Princess a accosté en toute sécurité à Singapour.

Les craintes concernant les navires de croisière transportant le nouveau coronavirus sont apparues après que le Diamond Princess, maintenant en quarantaine dans le port d’Yokohama au Japon, eut plus de 200 passagers testés positifs pour le virus qui cause Covid-19.

Le 15 février, la Malaisie a confirmé deux nouveaux cas de Covid-19, portant à 21 le nombre de personnes infectées dans le pays.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).