31/07/2020 23:02
La Malaisie a rejeté les revendications de souveraineté de la Chine sur les entités en mer de Chine méridionale/Mer Orientale, les qualifiant d’"infondées" au regard du droit international.
>>Mer Orientale : le Vietnam salue les positions des pays conformes au droit international
>>Les Philippines préoccupées par les exercices militaires chinois en Mer Orientale
>>Promotion des négociations du Code de conduite en Mer Orientale

À coups de dragage et de remblais, la Chine transforme des récifs coralliens en ports, pistes d'atterrissage et infrastructures diverses.
Photo : AFP/VNA/CVN


Les revendications de la Chine sur des droits historiques, ou d’autres droits souverains ou la juridiction, concernant les zones maritimes de la mer de Chine méridionale englobées par la partie pertinente de la "ligne à neuf traits", a déclaré la Malaisie dans une note verbale envoyée le 29 juillet par la mission permanente de la Malaisie auprès de l’ONU au secrétaire général de l’ONU.

Les revendications chinoises sont "contraires à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) et nulles et non avenues dans la mesure où elles dépassent les limites géographiques et matérielles des droits maritimes de la Chine en vertu de la Convention", indique la note verbale.

Ce document malaisien fait suite à des notes similaires émises par les Philippines, le Vietnam, l’Indonésie, les États-Unis et l’Australie depuis sa soumission, en décembre dernier, à la Commission des limites du plateau continental, en vertu du paragraphe 8 de l’article 76 de la CNUDM.

Cette demande contient des informations sur la limite extérieure de son plateau continental dans la Mer de Chine méridionale au-delà de 200 milles marins des lignes de base à partir desquelles est mesurée la largeur de sa mer territoriale.

Le 15 juillet, la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a fait savoir que le Vietnam salue les positions des autres pays sur la question de la Mer Orientale qui sont conformes au droit international.

La paix, la stabilité, la coopération et le développement en Mer Orientale sont l’aspiration et l’objectif communs des pays en Mer Orientale, de la région et de la communauté internationale, a-t-elle déclaré.

Le respect de l’ordre juridique maritime ainsi que la mise en œuvre pleine et responsable de la CNUDM de 1982 sont d’une grande importance pour atteindre cet objectif, a-t-elle souligné.

Le Vietnam salue les positions des autres pays sur la Mer Orientale qui sont conformes au droit international et partage la position inscrite dans la Déclaration du 36e Sommet de l’ASEAN selon laquelle la CNUDM constitue le cadre juridique réglementant toutes les activités maritimes et océaniques, a-t-elle encore indiqué. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.