14/09/2018 22:07
Les travailleurs étrangers titulaires d’un permis de résidence et de travail temporaire (PRTT) au cours de ces 10 dernières années se verront accorder une prolongation de 3 ans maximum.
>>La Malaisie reverra son système de recrutement de travailleurs étrangers

Des travailleurs migrants illégaux sont arrêtés dans un chantier à Port Dickson, en Malaisie, le 11 juillet 2017. Photo: AFP/VNA/CVN

Le journal The Star, citant le ministre malaisien des Ressources humaines, M. Kulasegaran, a affirmé que les permis devaient être annuellement renouvelés. Ces travailleurs étrangers ne sont pas autorisés à demander des permis d’entrée, le statut de résidence permanente ou la citoyenneté malaisienne, a-t-il ajouté.

La Malaisie accueille un grand nombre de travailleurs étrangers légaux (plus de 1,8 million). Les travailleurs viennent de différents pays comme le Bangladesh, le Népal, l'Indonésie, le Myanmar et le Vietnam. Beaucoup d'entre eux vivent et travaillent ici depuis plus de 10 ans, voire 20 ans.

À l’heure actuelle, les organismes compétents de la Malaisie sont en train d’élaborer une politique concernant la gestion du recrutement de main-d’œuvre étrangère, visant notamment à rechercher des mécanismes pour simplifier le recrutement de main-d’œuvre, en éliminant le rôle de la 3e partie.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.