27/08/2018 22:38
La Malaisie n'autorisera pas les étrangers à acheter des unités résidentielles dans le projet Forest City de 100 milliards de dollars à Johor, a déclaré lundi 27 août le Premier ministre Mahathir Mohamad.

>>La Malaisie lance une enquête contre une société australienne
>>La Malaisie annule 22 milliards de dollars de projets signés avec la Chine
>>La réserve de devises de la Malaisie chute à 104,2 milliards de dollars
 

Des acheteurs potentiels regardent un modèle de développement du projet Forest City dans la salle d'exposition de Country Gardens Holdings Co.
Photo: Reuters/CVN


"Une chose est certaine, cette ville qui va être construite ne peut pas être vendue à des étrangers. Nous n'allons pas donner de visas pour que les gens viennent vivre ici", a déclaré M. Mahathir lors d'une conférence de presse.
 

"Notre objection est parce qu'elle a été construite pour des étrangers, pas pour les Malaisiens. La plupart des Malaisiens ne peuvent pas acheter ces appartements", a-t-il ajouté.
 

L’opposition au projet a aidé à pousser la campagne électorale de M. Mahathir. Au cours de celle-ci, il avait en effet déclaré que ce projet, ainsi que d’autres soutenus par les Chinois, était une preuve que son prédécesseur avait vendu la Malaisie à la Chine.
 

Des Malaisiens vivant à Johor se sont plaints qu'un grand nombre de Chinois s'emparaient de propriétés à Forest City, en plus des problèmes de dégradation de l’environnement, de lsurabondance du marché immobilier et de l’impact sur la pêche.
 

Country Garden Holdings Co, promoteur du projet Forest City, ambitionne de construire une ville de 700.000 habitants. Elle n'a développé qu'une fraction des travaux de poldérisation de 20 km². Pour ce projet, les ressortissants chinois représentaient l'année dernière environ 70% des acheteurs d'appartements.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.