02/03/2020 18:35
La Malaisie et l'Inde travailleront à l'amélioration de leurs relations qui se sont détériorées sous l'ancien Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad et ont gravement affecté le commerce de l'huile de palme entre les deux pays, ont déclaré dimanche 1er mars des responsables des deux pays.
>>L’Inde réduit ses droits de douane sur l'huile de palme raffinée en provenance de l’ASEAN
>>L'Inde et la Malaisie organisent un exercice naval conjoint

Des palmiers en Malaisie.
Photo : Reuters/VNA/CVN

L’Inde est le plus grand importateur mondial d’huile de palme, mais ses achats en Malaisie, deuxième exportateur mondial de palmier derrière l’Indonésie, ont chuté de manière drastique ces derniers mois après les critiques de Mahathir Mohamad visant les politiques indiennes concernant le Cachemire et la Loi sur la Citoyenneté (Amendement) (CAA).

Pourtant, le nouveau Premier ministre malaisien Muhyiddin Yassin a prêté serment le 1er mars après la démission de Mahathir Mohamad la semaine dernière.

Wee Ka Siong, un législateur qui devrait obtenir un poste ministériel au sein du nouveau gouvernement malaisien, a déclaré que le rétablissement des liens était une priorité car les producteurs malaisiens d'huile de palme souffraient en raison de l'interdiction effective des achats par l'Inde. "Puisque nous sommes un nouveau gouvernement, laissez le Premier ministre, le nouveau gouvernement s'en occuper. Nous chérissons l'amitié avec l'Inde", a-t-il souligné.

Un responsable indien a déclaré que New Delhi souhaitait également améliorer les relations bilatérales, y compris le commerce de l'huile de palme, à condition que la Malaisie se tienne à l'écart des affaires intérieures de l'Inde. L'Inde pourrait également inviter le nouveau Premier ministre malaisien, Muhyiddin Yassin, à effectuer une visite cette année, a déclaré le responsable sous couvert d'anonymat. L'Inde représentait près d'un quart des exportations totales d'huile de palme de la Malaisie l'année dernière et est le plus gros acheteur d'huile de palme de la Malaisie depuis cinq ans.

Les restrictions imposées par l'Inde aux importations d’huile de palme en provenance de Malaisie ont perturbé les flux commerciaux mondiaux d'huile alimentaire, l'Indonésie détournant ses approvisionnements vers l'Inde, la Malaisie se précipitant pour exploiter les marchés laissés par l'Indonésie et l'Inde substituant le palmier à d'autres huiles.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Grotte de Thiên Hà, la beauté cachée de Ninh Binh La province septentrionale de Ninh Binh compte de nombreuses destinations attrayantes, dont la grotte de Thiên Hà. Elle est devenue la nouvelle attraction touristique du complexe paysager de Tràng An.