27/06/2018 21:55
Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad s'est déclaré prêt à normaliser ses relations avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), qui s'est détériorée après l'assassinat d'un citoyen nord-coréen l'année dernière.
>>La Malaisie affirme le maintien des relations diplomatiques avec la RPDC
>>La R. de Corée et la RPDC discutent du raccordement de leurs réseaux ferroviaires

Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad.
Photo: Kyodo/VNA/CVN

Dans une interview accordée à l'agence de presse japonaise Kyodo, Mahathir Mohamad, qui a remporté les élections législatives le 9 mai dernier, a souligné que la Malaisie souhaitait rétablir ses relations diplomatiques avec la RPDC. Il a affirmé le rétablissement d'un accord d'exemption de visa avec la RPDC.

La Malaisie et la RPDC entretenaient une relation chaleureuse avant le meurtre de Kim Chol à l'aéroport international de Kuala Lumpur, le 13 février 2017. Les États-Unis et la République de Corée ont accusé la RPDC d'avoir ordonné le meurtre. Cependant, l'ambassadeur de la RPDC en Malaisie, Kang Chol, a accusé la Malaisie de collusion avec des "forces hostiles" en se rangeant du côté de la République de Corée pour calomnier l'image de la RPDC.

La bagarre verbale entre la Malaisie et la RPDC a conduit la Malaisie à annuler l'accord d'exemption de visa deux semaines après le meurtre et à expulser l'ambassadeur de la RPDC ainsi que les travailleurs de la RPDC. Actuellement, la Malaisie annule encore la délivrance de permis de travail pour les ressortissants de la RPDC.

Pour sa part, la RPDC a riposté en empêchant les diplomates malaisiens de Pyongyang de quitter le pays. Ils ont seulement été autorisés à rentrer chez eux après que la Malaisie a accepté de rapatrier le corps de Kim Chol à Pyongyang avec plusieurs suspects de la RPDC recherchés par la police dans le cadre de l'affaire.

Bien que le Premier ministre malaisien Najib Razak n'ait pas rompu ses relations diplomatiques, la Malaisie a pratiquement fermé son ambassade à Pyongyang. Et l'ambassade de la RPDC à Kuala Lumpur n'a toujours pas de chef de mission.

Lors de l'interview, Mahathir a déclaré que la Malaisie souhaite maintenir les relations d'amitié avec les autres pays au service du développement économique.

Il a salué la rencontre entre le chef de la RPDC Kim Jong-un et le président américain Donald Trump à Singapour le 12 juin et a indiqué que la Malaisie rouvrirait son ambassade à Pyongyang, mais qu'une telle décision devrait attendre la nomination d'un nouveau ministre des Affaires étrangères (AE).

Actuellement, Mahathir a nommé 13 ministres à son Cabinet, y compris un ministre des AE. La cérémonie de prestation de serment est prévue le 2 juillet après que le roi Muhammad V a approuvé la nomination.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Chine: promouvoir le tourisme vietnamien à Taïwan Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, un programme de promotion du tourisme du Vietnam dans les villes de Kaohsiung et de Taipei de Taïwan (Chine) aura lieu du 24 au 27 juillet.