04/02/2020 22:27
Les autorités sanitaires malaisiennes ont confirmé mardi 4 février le premier citoyen infecté par le coronavirus, ce qui porte à 10 le nombre total de cas confirmés dans ce pays.
>>Coronavirus : la Malaisie évacue ses ressortissants de Wuhan
>>La Malaisie prévoit un paquet de stimulation en raison de l’impact du coronavirus

La prévention de l'épidémie dans un hôpital à Kuala Lumpur.
Photo : Straitstimes/CVN

Ce patient s'est rendu à Singapour pour une réunion du 16 au 23 janvier avec des collègues en provenance de la Chine - dont un de Wuhan, épicentre de l'épidémie. Le ministre malaisien de la Santé, Dzulkefly Ahmad, a déclaré que l'homme de 41 ans venait de l'État de Selangor. Il a été confirmé positif pour ce virus meurtrier.

L'autre patient est un homme de 63 ans de Wuhan, en Chine, arrivé à l'aéroport international de Kuala Lumpur le 18 janvier. Il a eu de la fièvre le 23 janvier et a demandé un traitement ambulatoire dans un hôpital privé de Kuala Lumpur, et a été placé sous surveillance pendant 14 jours.

Aux Philippines, 80 patients sont actuellement sous surveillance pour une éventuelle nouvelle infection à coronavirus, selon le ministère de la Santé. 67 patients sont isolés dans divers hôpitaux tandis que 10 autres sont placés sous surveillance stricte.

Face à la situation complexe de l’épidémie, le Laos a créé le 3 février un comité chargé de la prévention et de la lutte contre cette maladie. Ce comité présidé par le vice-Premier ministre Somdy Duangdy, également ministre des Finances, a pour mission d’exhorter des secteurs à participer à la prévention et la lutte contre le nouveau coronavirus ainsi que de suivre de près les informations  concernant l’épidémie pour les présenter à temps au gouvernement.

Jusqu’à maintenant, il n’y a aucun cas confirmé par les autorités laotiennes. 13 cas suspects ont été testés négatifs. Les deux autres chinois ont été également testés négatifs pour le virus mais sont surveillés au Centre national de laboratoire et d'épidémiologie. Le gouvernement thaïlandais met les masques et les désinfectants pour les mains à base d'alcool dans la liste de contrôle des prix de l'État dans l'effort de faire face à l'épidémie de virus mortel.

L'inclusion des deux produits dans la liste de contrôle des prix est essentielle, car la demande pour les masques faciaux est passée de 40 à 50 millions de pièces par mois, a déclaré le vice-Premier ministre thaïlandais, Jurin Laksanawisit, également ministre du Commerce, ajoutant que la Thaïlande produit environ 30 millions de pièces par mois. Selon les autorités sanitaires thaïlandaises, 19 cas du nouveau coronavirus ont été enregistrés dans ce pays.

L’administration de Taïwan (Chine) a annoncé refuser l’entrée de tous les étrangers en provenance de Chine sauf Hong Kong et Macao durant 14 jours à partir du 7 février prochain, en raison des inquiétudes de la flambée de cette épidémie.

L’épidémie a pris à présent la proportion d’une urgence sanitaire mondiale avec des cas confirmés dans plus de 20 pays. Le nombre de décès confirmés en Chine a été 425, sans compter deux décès en dehors de la Chine, aux Philippines et à Hong Kong. Les autorités chinoises ont annoncé mardi 4 février 64 nouveaux morts. 19.950 personnes sont infectées.

VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains