26/01/2019 22:24
Le ministre malaisien des Affaires économiques, Mohamed Azmin Ali, a déclaré samedi 26 janvier que l'annulation du projet de liaison ferroviaire de la côte est (ECRL) était due au taux d'intérêt annuel trop élevé.
>>Malaisie et Singapour parviennent à un accord sur un projet ferroviaire commun

Le ministre malaisien des Affaires économiques, Mohamed Azmin Ali.
Photo: Malaymail.com/CVN

Il a révélé que le Cabinet avait décidé d'abandonner ce projet lors d'une réunion tenue jeudi 24 janvier après avoir appris que le gouvernement malaisien devrait débourser 500 millions de ringgits (plus de 120 millions de dollars) par an pour que le projet continue.

"Nous avons dû mettre fin au projet sans compromettre nos bonnes relations avec la Chine et nous nous félicitons de toutes les formes d'investissements en provenance de Chine examinées au cas par cas en fonction des capacités financières actuelles du pays", a-t-il déclaré.

Cependant, il a indiqué que le montant des indemnisations prévues pour le Groupe de construction des communications de Chine (CCCC) serait décidé par le ministère malaisien des Finances.

M. Azmin a ajouté que le gouvernement malaisien avait encore décidé de nommer un nouvel entrepreneur pour prendre en charge le projet de construction de l'ECRL à la moitié du coût estimé du projet.

Au début de cette semaine, Straits Times a annoncé que le gouvernement malaisien avait fixé un coût maximal de 40 milliards de ringgits et demandé que davantage de produits et de services locaux soient inclus dans les travaux. Toutefois, CCCC n’a pas pu satisfaire à ces exigences, ce qui a entraîné la fin des négociations.

CCCC a initialement remporté le contrat d'ingénierie, d'approvisionnement, de construction et de mise en service de l'ECRL. 85% des coûts sont couverts par un prêt de la Banque d'import-export de Chine, le reste provenant d’émissions d’obligations locales.

L'ECRL, mis en chantier en août 2017, est l’un des projets importants de l’initiative chinoise d'"Une ceinture, une route". Cependant, après avoir remporté la victoire aux élections législatives de mai 2018, le gouvernement du Premier ministre Mahathir Mohamad a décidé d’annuler ce projet, outre deux projets chinois de gazoduc, d’un coût total de 9,3 milliards de ringgits.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée pour découvrir l’ambassade de France au Vietnam

Balade vivifiante à la cascade de Pac Sui En se rendant pour la première fois dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, difficile de ne pas s’émerveiller devant le spectacle de la chute d’eau de Pac Sui.