05/08/2017 08:34
La maison-jardin est emblématique de l’architecture originale de Huê, province de Thua Thiên-Huê (Centre). Son charme tient de l’harmonie entre l’homme et la nature. Actuellement, Thua Thiên-Huê en compte plus de 800. Et s’il n’y en avait qu’une à retenir, cet honneur reviendrait sans doute à la maison An Hiên.
>>Thua Thiên-Huê porte secours à ses maisons-jardins
>>Une gardienne de la maison de nos ancêtres à Huê

«La maison-jardin de Huê est l’endroit le plus approprié pour préserver les bonnes coutumes de la nation, à commencer par l’éthique familiale traditionnelle. On peut voir à travers elle l’âme et le mode de vie de son propriétaire», estime Phan Thuân An, chercheur spécialiste de Huê. An Hiên est une des plus belles maisons traditionnelles de l’ancienne capitale royale du pays. Elle donne sur la rivière des Parfums.

An Hiên signifie «maison de paix». Sise au 58, rue Nguyên Phuc Nguyên, dans le quartier de Huong Long, elle a été construite en 1885 et demeure, plus d’un siècle plus tard, presque intacte. D’une superficie de près de 5.000 m2, le terrain rassemble des arbres fruitiers des trois régions du pays  comme le mangoustanier et le sapotier du Sud, l’abricotier, le litchi du Nord ou encore le pamplemoussier de Huê.

La porte de la maison-jardin An Hiên à Huê.

L’entrée principale donne sur un espace verdoyant.

Un paravent a été installé devant l’entrée pour préserver l’intimité des résidents.

La maison a conservé son architecture originelle.

À l’intérieur de la maison, l’autel des ancêtres trône dans la pièce centrale.

Texte et photos : Thuy Hà - Huy Hoàng/CVN





 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.