15/08/2019 13:55
Direction la maison communale du village de Tây Dang, à 50 km de Hanoï, un magnifique ouvrage du XVIe siècle considéré comme le plus grand "musée de sculptures en bois" du Nord du Vietnam.

>>«Dinh làng Viêt», garant de la maison commune
>>La maison commune du Nord à travers une exposition à Hanoi
 

La maison communale du village de Tây Dang, à Hanoï.
Photo: baomoi.vn


Construite entièrement en bois de jaquier et de lim, il y a quelque 500 ans, Tây Dang est l’une des rares maisons communales qui a conservé toute son authenticité.

Trân Duc Tài, le gardien de ce chef-d’œuvre architectural, précise: "Ici, les villageois rendent hommage au génie Tan Viên et à ses généraux Cao Son et Quy Minh. Les travaux ont commencé en 1540, sous le règne des Lê-postérieurs. Le bâtiment est typique de l’architecture religieuse de l’époque. Dirigé vers le Sud-Ouest, il se compose de deux maisons parallèles reliées par deux couloirs de chaque côté. Les toitures sont de véritables œuvres d’art ornées de sculptures sophistiquées représentant les animaux sacrés de la croyance populaire asiatique. Le bâtiment et la porte principale sont séparés par un grand étang en forme de  demi-lune".

Les toitures sont soutenues par 48 piliers de bois, finement décorés. Dans cette maison communale, toutes les surfaces en bois ont été magnifiquement sculptées. On y recense quelque 1.300 différents motifs qui reproduisent autant les animaux considérés sacrés dans la culture asiatique (dragon, licorne, phénix, éléphant et cheval), que des scènes de la vie quotidienne (travaux champêtres, chasse, bucheronnage) ou encore des symboles de la nature.

Trân Lâm Biên, un spécialiste de la culture populaire, explique: "Tây Dang ressemble à un tigre géant. La toiture correspond à sa tête, les deux couloirs à ses deux bras, et les quatre piliers devant l’étang à ses canines alors que l’étang serait la lune. La maison communale est un édifice religieux. On y retrouve les symboles de l’harmonie entre le ciel et la terre, entre la nature et l’homme. L’étang en forme de demi-lune représente la lune, la toiture symbolise le ciel, les colonnes illustrent la protection des forces célestes. Les habitants pensent qu’avec cette bénédiction, la vie humaine sera remplie de bonheur et de prospérité".

Chaque année, Tây Dang attire un grand nombre de visiteurs, notamment lors de ses festivals. Truong Danh Suoc, un villageois, indique: "Le festival principal a lieu le 11e jour du premier mois lunaire et dure cinq jours. Une deuxième fête est organisée le premier jour du cinquième mois lunaire. À cette occasion, le village désigne 21 personnes qui seront chargées de préparer les offrandes et 200 autres qui effectueront les rituels. Le point d’orgue du jour J est la procession d’un palanquin en hommage au génie Tan Viên. Viennent ensuite  des spectacles folkloriques et des jeux traditionnels".

Témoignage de la beauté architecturale traditionnelle et emblème de la culture du Nord, depuis 2013, la maison communale de Tây Dang est inscrite au patrimoine national.


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Le tourisme sur l'île de Phu Quy connaît un bel essor Le district de Phu Quy, dans la province de Binh Thuân au Centre, dispose d'un fort potentiel dans le développement de l'économie maritime, notamment le tourisme, grâce à ses conditions naturelles favorables et à ses paysages magnifiques.